Accueil / POLITIQUE / PRESIDENTIELLE 2012 La candidate Fatou Tambédou David invite les hommes derrière elle

PRESIDENTIELLE 2012 La candidate Fatou Tambédou David invite les hommes derrière elle

Enième candidat déclaré et deuxième candidate à la candidature pour la présidentielle de 2012, après Amsatou Sow Sidibé, Fatou Tambedou est décidée à succéder à Me Wade. Lors de sa rentrée politique, tenue, ce weekend, à Mbour, elle a indiqué que l’heure a sonné pour les femmes de venir aux commandes, invitant les hommes à se ranger derrière elle.
Le Pr. Amsatou Sidibé ne sera pas la seule femme à se lancer dans la course à la présidentielle. Ce rêve longtemps nourri par ses partisans, a été brisé ce weekend par deux autres femmes, Amiata Tall (voir par ailleurs) et Fatou Tambedou David. Se jetant à l’eau, lors de sa rentrée politique, la dame a annoncé sa candidature, sous la bannière du Parti national sénégalais (Pns). Médecin de formation, l’ex-militante libérale de Guédiawaye, déclare à qui veut l’entendre que l’heure a sonné pour les femmes de venir aux commandes. «Je ne suis pas féministe et je ne suis non plus là pour combattre qui que ce soit. Depuis un demi-siècle, on est dirigé par les hommes. Alors, je veux que les hommes se concertent et passent le pouvoir aux femmes», a-t-elle déclaré.

Dévoilant un coin de son programme de campagne, elle promet: «je ferai de Mbour, la capitale Maritime et touristique du Sénégal. Je construirai une salle de vente aux enchères et beaucoup d’amphithéâtres pour valoriser l’art». Faisant le bilan de nos gouvernants depuis l’indépendance, la candidate déclarée indique que les choses, au niveau social, n’ont pas changé. Puisque, à ses yeux, «les gens meurent de faim où ne prennent qu’un repas par jour». Une fois élue, elle entend régler le problème de l’eau, de l’agriculture, de l’électricité et de l’emploi des jeunes. Mettant sa candidature sous le signe d’un impératif de s’investir pour son pays, elle a, par ailleurs, concernant la candidature de Me Abdoulaye Wade, appelé à attendre la décision du conseil constitutionnel, seul compétant, selon elle, en matière électorale. Toutefois, laissant entendre qu’il n’y a pas d’âge pour réfléchir, elle est d’avis qu’il y’a pas d’âge pour ce combat: se présenter à une élection. «Si le président Wade estime qu’il n’y a personne à qui confier son parti, je pense qu’’il a le droit d’aspirer à un troisième mandat», a-t-elle soutenu.

Lamine DIEDHIOU


À voir aussi

Pape Samba Mboup: « Mon problème, c’est Karim »

Pape Samb Mboup s’explique sur les raisons de son soutien à Macky Sall en perspective …

Sonko à Rebeuss

Ousmane Sonko a rendu visite, ce lundi, à Khalifa Sall, emprisonné dans le cadre de …