Dans son ouvrage, Abdou Diouf revient sur son parcours depuis l'enfance, sur ses différentes fonctions politiques, et sur l'alternance de mars 2000. AFP / F. Coffrini
Dans son ouvrage, Abdou Diouf revient sur son parcours depuis l'enfance, sur ses différentes fonctions politiques, et sur l'alternance de mars 2000. AFP / F. Coffrini

Présidentielle 2017- Abdou Diouf sabote les plans de Wade

Après avoir reçu Khalifa Sall, figurent dans l’agenda de Diouf, Abdoulaye Baldé, Idrissa Seck, Cheikh Bamba Dièye et Aissata Tall Sall. Des rencontres qui faussent ce que Wade dénomme  « la cartographie de la défaite de Macky Sall».

 Choyé depuis son arrivée à Dakar, l’ancien Président socialiste du Sénégal de 1981 à 2000 n’a pas perdu de temps pour retrouver son vieil amour de la politique. Selon des sources concordantes, Abdou Diouf et Macky Sall travaillent d’arrache-pied sur les prochaines présidentielles. L’ancien Secrétaire général de l’Oif a déjà tracé son agenda pour réduire à Macky les obstacles dangereux en vue de son ambition d’être réélu en 2017 si l’élection se tient à cette date. Et pour mettre les bouchées doubles, Ndiol aurait convaincu Macky de travailler avec ces potentiels adversaires dont l’accointance avec Me Wade serait dangereuse pour ses ambitions présidentielles. Donc, après Khalifa Sall, des sources annoncent que Abdoulaye Baldé, une vieille connaissance de Abdou Diouf qu’il a amenée au palais lors de son dernier mandat est sur les tablettes. Et le Maire de Ziguinchor n’est pas le seul dans l’agenda de Diouf. On y retrouve Idrissa Seck, Cheikh Bamba Dièye et Aissata Tall Sall. Des pontes de l’opposition sur lesquelles Wade comptait pour battre l’actuel chef de l’État. Le « Pape du Sopi » avait fini de cartographier la défaite de Macky en faisant gagner dans leurs fiefs respectifs ces leaders de l’opposition au pouvoir pour ainsi créer les conditions « mortelles » d’un second tour  de tous les dangers. Cependant, du côté du pouvoir, on classe la rencontre entre le Maire de Dakar et le Président Diouf sur le registre privé, les discussions qui ont entouré leur entrevue étaient très bavardes. Après la sortie élogieuse du Président Diouf sur le successeur de Wade, on entrevoyait les signaux d’un rapprochement entre les deux hommes. Maintenant, des cercles plus osés avancent que le Président Diouf va hériter d’une importante institution qui sera ressuscitée.

Par Pape Amadou Gaye

Voir aussi

telechargement-7

ME AÏSSATA TALL SALL  “Le 25 janvier, on passera aux choses sérieuses ”

“Ce renvoi s’explique parce que nous appelons, dans notre jargon judiciaire et de procédure, la …