Accueil / ACTUALITES / PRESIDENTIELLE 2017 Khalifa Sall fin prêt…
Mise en page 1

PRESIDENTIELLE 2017 Khalifa Sall fin prêt…

 La candidature  du  maire de Dakar à la prochaine élection présidentielle n’est plus un secret de polichinelle.  Le mouvement «Khalifa Président» (KP) a été lancé, ce samedi,  dans le Sud du pays. Ce Mouvement béni par Khalifa Sall va dans les prochains jours sillonner  le reste du pays.

C’est le député  maire de Dalifort, Idrissa Diallo, qui a lancé officiellement ce mouvement, samedi, à Perisac, dans la commune de Ziguinchor. Pas moins de 300 personnes ont pris part à ce moment historique de la vie politique du maire de Dakar, Khalifa Sall. Des villages comme Mpack, Aniack, Oulampane et tant d’autres ont été fortement représentés à cette cérémonie de lancement officiel. Pour Idrissa Diallo, le démarrage des activités du mouvement «Khalifa Président», à Ziguinchor, est un moment  historique pour le mouvement et pour la région. « Notre rencontre d’aujourd’hui est un moment historique de la vie de notre mouvement, Khalifa Président, en ce qu’elle marque solennellement, le démarrage de ses activités  de recrutement et de massification sur toute l’étendu du territoire national et de la diaspora », a indiqué M. Diallo devant l’assemblée.

Le choix de Ziguinchor comme lieu de lancement officiel du mouvement n’est pas fortuit, selon Idrissa Diallo qui a avancé l’aspect mystique connu de cette région. « Je suis convaincu que la mouvance mystique et généreuse de la terre nourricière de la Casamance portera bonheur à notre action de conquête du pouvoir et d’ambition de développement pour le Sénégal », dixit-il.

Lors du lancement de ce mouvement, le maire de Dalifort a saisi l’occasion pour faire une analyse profonde sur la gestion du pays. Selon M. Diallo, le Sénégal est entre des mains d’incompétents qui en trois (03) ans ont présenté aux Sénégalais trois (03) programmes qu’ils ne parviennent pas à dérouler. Toutes choses qui amènent le maire de Dalifort à inviter les Sénégalais à faire confiance à Khalifa Sall. Il a fait appel à l’expérience, aux résultats et à l’engagement de son candidat pour amener les Ziguinchorois à adhérer massivement à son mouvement. « Son expérience, ses résultats comme maire de notre capitale, son engagement pour la cause du Senegal et sa pratique quotidienne du pouvoir ont fini de faire de lui la seule alternative crédible pour le Sénégal », a-t-il dit.

Des alliances en 2017

« Ce mouvement, qui vient de naître, à Ziguinchor, ira à la présidentielle avec son candidat ». Ces propos sont lancés aux militants dès le début  de la rencontre. « Le mouvement certes est par essence politique, mais il ne saurait s’affilier d’une manière ou d’une autre à un quelconque parti politique, tout comme il transcende les clivages de quelque nature que ce soit », rassuré M. Diallo aux nombreux militants et militantes qui ont effectué le déplacement. Les partisans du maire de Dakar se fixent comme principes, la vigilance et la mobilisation qui seront pour eux les maîtres-mots pour l’atteinte de leurs objectifs.

Idrissa Diallo déverse sa bile sur le préfet de Ziguinchor

Interdit de tenir sa rencontre politique à l’ancienne mairie de Ziguinchor par le préfet du département qui a sorti un arrêté, Idrissa  Diallo qualifie cet acte d’acharnement et de manque de considération vis-à-vis de leur mouvement. Il accuse des gens tapis dans l’ombre qui roulent en faveur du pouvoir d’être derrière cette interdiction. M. Diallo n’a pas caché son amertume face à cette attitude du préfet de Ziguinchor. « Que le préfet sache que dans notre mouvement, il n’y a pas de peureux. Nous sommes des hommes vaccinés qui n’ont peur de rien. S’il veut sur son chemin des gens de cette nature, qu’il en cherche ailleurs », martèle-t-il avant de poursuivre en ces termes: « Le préfet doit à partir de ce jour interdire toutes rencontres politiques à l’ancienne mairie de Ziguinchor, au cas contraire, qu’il se le tienne pour dire que nous ne le raterons pas. Je vais l’attaquer et tout le Sénégal nous entendra », a-t-il dit.

Abdourahmane DIALLO

À voir aussi

Conséquences de l’incendie du Pack Lambaye Un déficit de 105 mégawatts à Dakar et une plainte contre x

Le Directeur Général de la Sénélec, Mouhamadou Makhtar Cissé, en déplacement sur le site du …

Prisons sénégalaises : c’est le bagne !

REWMI.COM- Aveu du Ministre de la Justice et Garde des Sceaux, Ismaila Madior Fall. Nos …