Accueil / POLITIQUE / Présidentielle 2017 L’UDS/R demande au Ps de renoncer à sa candidature

Présidentielle 2017 L’UDS/R demande au Ps de renoncer à sa candidature

 Une autre voie s’élève pour demander à la vieille formation politique du Sénégal de renoncer à se présenter à la prochaine présidentielle de 2017. C’est celle de Fatoumata Niang BA, présidente de l’Union pour le Développement du Sénégal/Renouveau (Uds/r).

Dans un souci de renforcer la cohésion dans la grande coalition présidentielle, la présidente de la formation politique l’Union pour le Développement du Sénégal/Renouveau (Uds/r), Fatoumata Niang Ba, invite le Parti socialiste à renoncer à sa candidature à la prochaine présidentielle de 2017. Selon la  présidente, «on ne peut pas être pour et contre le gouvernement à la fois», jugeant que les positions du Ps ne sont pas claires dans Benno BokYaakaar. Elle a invité les partis membres de BBY à soutenir la candidature du président Macky Sall et à avoir un objectif commun : l’émergence du Sénégal. La conseillère économique sociale et environnementale demande au chef de l’Etat, Macky Sall, de prendre des mesures fermes contre les membres de la coalition qui font dans la rébellion, afin de les «faire revenir à la raison». Mme Ba a déploré ce qui se passe présentement dans la coalition au pouvoir, mais ne souhaite pas l’éclatement du groupe, parce que «la force est dans l’unité» et qu’aujourd’hui plus que jamais, les membres ont besoin de BBY… Elle a émis le souhait de finaliser sa collaboration avec l’Apr, sous la houlette de la présidente du Cese, Aminata Tall.

Action sociale

La présidente Fatoumata Ba Niang a fait cette déclaration, hier, à l’occasion du lancement du Mouvement des Elèves et Etudiants du Développement (Meed), au campus social de l’Université Cheikh Anta Diop. Elle  a affirmé vouloir faire émerger une nouvelle citoyenneté qui ne tournera pas le dos à la politique, mais qui va plutôt s’engager dans des actions citoyennes, afin de contribuer à l’épanouissement des Sénégalais. Mme Ba a apporté des aides en vivres, composées de pains, sucre, lait et dattes, à plus d’un millier d’étudiants, qui se sont réjouis de l’acte que le coordonnateur du Meed estime comme symboliquement important. Ils se sont engagés à être des étudiants modèles, dans le campus comme en dehors de l’université.

 Ibrahima Khalil DIEME

Share This:

À voir aussi

COMMUNE DE KAMB Les conseillers municipaux à l’école de la gestion foncière

Dans le département de Linguère, pour une gestion efficiente du foncier dans sa commune, le …