Accueil / POLITIQUE / Présidentielle 2019: Les jeux d’alliances

Présidentielle 2019: Les jeux d’alliances

Le président sortant, Macky Sall, remet son mandat en jeu le 24 février prochain. Face à lui, 4 candidats dont trois néophytes (Sonko, Madické et Issa Sall) et un aguerri (Idrissa Seck) espèrent tirer leur épingle du jeu. Et chacun avance ses pions pour trouver d’éventuels alliés.

La majorité présidentielle ne perd pas de temps et a fini de retourner même ses opposants les plus radicaux pour grossir ses rangs. L’exemple le plus patent est celui de la mairesse de Podor, Aissata Tall Sall, et Aida Mbodji, ex mairesse de Bambey. Ces deux s’étaient jusque-là illustrées comme de vraies radicales vis-à-vis du régime en place, de têtes de turc qui ne rataient aucune occasion sur les plateaux de télévision, ou les antennes des radios, pour vilipender le Macky qu’elles qualifiaient de tous les noms d’oiseau, responsables d’après leurs argumentaires de tous les maux dont souffrent les Sénégalais. Mais revirement à 180 degré dans leur prise de positions. Mais les deux ne manquent pas d’arguments. Comme par enchantement, elles trouvent les mots pour justifier leur alliance avec l’ennemi d’hier.

Macky Sall a également enregistré le ralliement des cadres de la coalition Hadjibou 2019. Hadjibou Soumaré recalé, Khouraichi Thiam, Pape Alioune Diallo et Ousseynou Sow, entre autre cadres de son mouvement, ont officialisé leur soutien à Macky. Idem pour Ameth Fall « Braya », coordonnateur départemental du Pds de Saint-Louis qui a lâché le Pds pour Macky. Ses raisons ? Karim n’est pas candidat. D’autres grosses pointures de l’opposition comme Abdoulaye Baldé (Ucs et maire de Ziguinchor), Modou Diagne Fada (Ldr/Yessal) et Cheikh Tidiane Gadio (Mpcl-Luy Jot Jotna), ancien ministre des Affaires étrangères, Souleymane Ndéné Ndiaye, ancien Pm, ont également rejoint BBY.

 

Idy, Sonko et Madické ratissent large

Idrissa Seck, dans ses habits de candidat à la quête de suffrages des Sénégalais, a bénéficié de soutiens de candidats. Cheikh Alassane Sène, alors qu’il avait été reçu par Macky, le candidat recalé a plié bagages, direction chez Idrissa Seck. Sans protocole. Idrissa Seck est allé voir Khalifa Sall en prison pour obtenir son soutien. Le leader de Rewmi croit dur comme fer que le soutien de Khalifa Sall sera tout bénef pour le candidat qu’il est à la présidentielle du 24 février. Mais l’ex maire de Dakar n’a pas encore pris position.

Ousmane Sonko tisse également sa toile. La plateforme politique Avenir «Senegaal Bi Ñu Bëgg» a annoncé hier son soutien au leader de Pastef, à l’élection du 24 février 2019. Selon Cheikh Tidiane Dièye,  le choix porté sur le candidat Ousmane Sonko est fondé sur le cœur et la raison. Sonko bénéficie également du soutien de Bougane Guèye Dany, recalé à l’étape des parrainages. Bougane a lancé un nouveau slogan : « Pastef Gueum sa Bopp », pour soutenir la candidature de Sonko. Une cinquantaine de responsables de plusieurs partis politiques, dont l’Alliance pour la République et le Parti démocratique sénégalais (Pds), ont décidé mercredi dernier de rejoindre le camp du Patriote, en vue de soutenir sa candidature pour la présidentielle sénégalaise du 24 févier 2019.

Madické Niang a le soutien de la présidente du parti Réconciliation nationale pour l’Unité africaine, Ndella Madior Diouf. Le candidat de Madické 2019 peut également compter sur ses ex-frères de parti. Le leader de l’Alliance pour la citoyenneté et le travail (Act) pose des préalables pour le candidat à soutenir. Pour Abdoul Mbaye qui se garde de prendre position pour le moment, le candidat en question doit être «en mesure d’unifier les forces de changement et de battre Macky Sall». L’ancien Premier ministre déclare que cela se fera sur la base d’un engagement formel.

M.BA

 

À voir aussi

Idy et Sonko au Magal de Darou Moukhty

Ousmane Sonko et Idrissa Seck, en compagnie d’une forte délégation, ont été aperçus au Magal …

Élections Législatives en Espagne : Un Sénégalais investi

Le Sénégalais Augustin Marie Ndour a été investi aux élections législatives du dimanche 28 avril …