Accueil / ACTUALITES / Présidentielle en Guinée: sept candidats prêts à rejeter les résultats
Vote dans le quartier Dixinn à Conakry, Guinée, le 11 octobre 2011.RFI/Guillaume Thibault

Présidentielle en Guinée: sept candidats prêts à rejeter les résultats

 En Guinée, la mobilisation a été massive, dimanche, dans les bureaux de vote pour la présidentielle. Les résultats ne doivent pas être annoncés avant demain. Et ce lundi, les sept candidats, opposés au président Alpha Condé, ont tous annoncé qu’ils rejetteront les résultats.

Le premier point de presse qui devait avoir lieu dans la journée, très attendu, était celui de la Commission électorale (Céni). Il était prévu à 11 h heure locale, mais il a été annulé sans que ne soit annoncé une autre échéance. Les commissaires sont sur le terrain et ils ne sont pas disponibles, vient d’expliquer au téléphone à RFI l’un des responsables de la Commission.

Depuis des semaines, la Céni est pointée du doigt, principalement par les sept candidats à la présidentielle opposés à Alpha Condé. Avant le scrutin, Cellou Dalein Diallo et Sidya Touré avaient par exemple accusé les responsables de la Commission d’être aux ordres des autorités, de ne pas être organisés, parlant même d’une mascarade électorale, avant d’accepter finalement de participer au premier tour.

Appel de l’opposition à manifester

A la maison de la presse, devant les journalistes locaux et internationaux, les sept candidats opposés à Alpha Condé ont tous dénoncé des fraudes et annoncés qu’ils n’accepteraient pas les résultats du premier tour. Ils réclament aujourd’hui l’annulation du scrutin. Cellou Dalein Diallo a même lancé un appel à manifester.

 Depuis hier soir, les états-majors Cellou Dalein Diallo, Sidya Touré avaient multiplié les annonces, notamment sur les réseaux sociaux, évoquent des fraudes. Normalement, c’est au niveau de la Cour constitutionnelle que des demandes de révision doivent être déposées.

Les procès verbaux de tous les bureaux de vote – il y en a plus de 14 000 – doivent être centralisés à Conakry. Cela peut prendre du temps. Pour les régions reculées, les autorités ont mis en place des pirogues dans certaines zones, car la Guinée est en saison des pluies.

Il faut également faire revenir les résultats des Guinéens qui ont voté à l’étranger : 18 ambassades et consulats sont concernés. A partir du moment où le dernier procès-verbal arrive à la Céni à Conakry, la Commission a un maximum de 72 heures pour donner les résultats provisoires de ce premier tour.

Rfi.fr

Share This:

À voir aussi

CONFRONTATION ENTRE LE MAIRE DE DAKAR, LE DAF ET LE CHEF DU BUREAU DU BUDGET Mbaye Touré et Bodian ont mis hors de cause Khalifa Sall

Me El Hadji Diouf a déclaré, hier, que la confrontation entre le Maire de Dakar …