Accueil / POLITIQUE / Présidentielle Me Malick Sall offre Matam à Macky

Présidentielle Me Malick Sall offre Matam à Macky

La présidentielle de 2019 sera une simple formalité pour le président Macky Sall. L’apériste Me Malick Sarr et les Matamois lui ont promis un score de 85% lors de la présidentielle.

En vue des échéances futures, l’avocat Me Malick Sarr, par ailleurs responsable politique APR à Matam, a organisé, ce week-end, un grand un rassemblement politique pour assurer  la réélection de son leader Macky Sall en 2019. Le président peut dormir tranquille, et pour cause. Me Malick Sall a soutenu qu’avec toutes les réalisations de Macky Sall, les populations du Fouta vont le réélire à 85%. ‘’Jamais le Sénégal n’a eu à sa tête une personnalité aussi consciente de ses responsabilités, avec une volonté clairement définie de créer une dynamique unitaire pour prendre la voie irréversible de l’émergence’’, a-t-il dit lors de ce meeting politique. Quid des exploits économiques réalisés par Macky Sall. « Après les législatives, j’ai solennellement pris l’engagement de faire le double de ce que j’avais fait. Je multiplierai mes efforts et mes déplacements. Aujourd’hui, à Matam, nous avons réussi à créer cette symbiose entre nous. Le problème de Matam, c’était la mésentente. Ce problème étant résolu, je peux maintenant vous assurer que le Président Macky Sall obtiendra au minimum 85% de voix à l’élection présidentielle de 2019 », a soutenu  Me Malick Sall. Et à son avis, ‘’en 2019, les populations ne peuvent pas faire moins que ce qu’elles avaient fait en 2012, parce que non seulement elles ont vécu, dans leur chair, la réalité de leur fraternité avec le Président Macky Sall, mais mieux,  Matam a bien fait de porter son choix sur lui’’.

M. Ba

À voir aussi

Projet d’assassinat de Karim : Seydou Diouf dément

Désigné par des proches de Samuel Sarr comme celui qui devait prendre la tête du …

Procès Karim, khalifa, Imam Ndao: Ismaila Madior répond à Amnesty

Le Garde des Sceaux a réagi au rapport d’Amnesty international qui doute de l’indépendance de …