Accueil / POLITIQUE / Présidentielle : Virulente sortie de Wolé Soyinka contre Wade et Mugabé

Présidentielle : Virulente sortie de Wolé Soyinka contre Wade et Mugabé

Les chefs d’Etat qui tentent de s’accrocher au pouvoir connaîtront le même sort que les dictateurs qui ont été emportés par le printemps arabe, a déclaré le prix Nobel de littérature, le nigérien Wolé Soyinka. Il a cité l’exemple du sénégalais Abdoulaye Wade et du zimbabwéen Robert Mugabé, qui sont tous deux des « octogénaires inamovibles » qui s’efforcent de se maintenir au pouvoir « alors que manifestement ils ont déjà fait leur temps ». « Mais qu’est-ce qui leur arrive pour penser que s’ils quittent le pouvoir, la terre va s’arrêter de tourner », s’est interrogé celui qui est devenu le premier subsaharien prix Nobel de littérature en 1986. « A la fin, ceux qui traitent leurs populations comme des inférieurs, avec leurs clans, seront confrontés à la même forme de violence que ce que nous avons constaté dans ce que nous avons noté dans le monde arabe », a-t-il souligné. De l’avis du prix Nobel, les dirigeants africains qui modifient leurs Constitutions pour se maintenir au pouvoir agissent avec le même paternalisme arrogant, la même condescendance que les anciens pouvoirs coloniaux.

REUTERS

À voir aussi

GO: Qu’arrive-t-il donc à Idrissa Seck new-look ?

Au début, l’ancien maire de Thiès, connu pour son savoir titanesque teinté d’excentricités, se servait …

Idy: « Mon père était un marchand ambulant »

A Patar hier pour présenter ses condoléances à la famille de feu Fallou Sène, Idrissa …