POLITIQUE

PRÉSIDENTIELLES 2017 Les Verts vont-ils quitter Macky Sall ?

  • Date: 2 février 2016

 Barthélémy Dias ne mâche plus ses mots. Il fait partie des Otd boys. Le fougueux jeune socialiste en veut à Macky Sall. Ce dernier n’aurait pas bien récompensé le Maire de Nguéniène, membre de la coalition Benno Bokk Yakaar (BBY). Mieux, Barth, comme on le surnomme, a décortiqué le message de son boss selon lequel « le Ps cherche à conquérir le pouvoir… » Avec la main bénite du patron de l’Apr.

Macky Sall est averti. Le Ps a son candidat. Pas besoin d’aller consulter les « Saltigués », les Peuls, les Haoussas. Ni de lire dans le marc du café, le sable ou les cauris. Pas besoin de faire des offrandes pour éviter cette candidature. Au moins, les Verts jouent franc-jeu, contrairement  certains alliés du Président qui se cachent derrière une soi-disante amitié… politique.

À Colobane, on ne se cache plus. Le pouvoir, il faut le reconquérir. Et depuis 2000, tous les moyens sont mis en avant, pour que ce grand parti, avec des hommes et des femmes de qualité, revienne, par la magie des urnes. Le président de la République a bien servi ses alliés. Mais Otd n’est pas dans des postes de décision. Il l’accompagne dans ses voyages. Dans le tiercé gagnant, le Maire de Nguéniène est zappé. Cela ne plaît pas aux jeunesses socialistes à  l’image de Barthélémy Dias. Otd n’est pas la deuxième personnalité. Tous les postes sont occupés par des leaders qui tiennent les rênes de leurs formations politiques. Des cerveaux qui sont consultés lorsqu’il s’agit d’affaires de la cité. Macky Sall tient bien son gouvernail. Et personne ne va percer la coque du bateau. À moins que l’on ne veuille avoir affaire aux « piranhas ».

Le Ps est dans le gouvernement. Des ministres choyés. Si bien choyés qu’ils ne l’ont jamais été auparavant. Des postes de choix. Mais le Parti veut plus. Il ne compte pas accompagner ce jeune Président qui les a battus à deux reprises. En 2007 et en 2012. Cela ne les a pas plus. Il cherche une revanche. Et il compte l’obtenir. Mais ce parti se structure, se ressoude, colle tous les anciens aux nouveaux idéaux afin de reprendre le pouvoir.

Aujourd’hui, ils accompagnent le président de la République. Et à quelques mois, des élections, il reste un ou deux ans, les Verts veulent quitter le pouvoir. À demi mot. Certains ne veulent pas être « comptables du bilan ». Et commencent à lancer des pierres, par le biais du « gavroche » de la politique sénégalaise. Barth fait trembler toute la République. En l’écoutant, ce dimanche, c’est comme si le Président élu, par les Sénégalais, était son alter ego.

Mais il ne sait pas qu’il s’adresse à la plus haute institution. Et que Macky Sall a juste à  appuyer sur le bouton feu, pour envoyer à la retraite, toute cette équipe de Verts. Sans dossards. Partira, partira pas ? Il faut une nouvelle équipe avec des personnes prêtes à promouvoir le Plan Sénégal Émergent (PSE). Des hommes et des femmes aux lourds Cv, technocrates, à l’image du chef du gouvernement, patriotes attendent une intégration, et sans conditions. Ils veulent contribuer au développement du Sénégal. Ce pays veut une autre manière de gouverner et dans les rangs des socialistes, certains ont montré la voie. Laissant l’ancienne école, à ces projets fantômes. Pour une autre vision, la politique à la base. Et c’est cette base qui est la force. Les dernières élections locales en sont une preuve.

Ndèye DIAW

Comments are closed.

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15