ACTUALITE

Présumé détournement à Gaspard Kamara : un ex-trésorier général encourt 7 ans 

  • Date: 31 août 2015
 Poursuivi pour détournement de deniers publics, l’ex-trésorier général du comité de santé de Gaspard Kamara, Pape Samba Bâ, risque 7 ans de prison ferme.
7 ans de prison ferme. C’est la peine que Pape Samba Bâ, ex-trésorier général du comité de santé de Gaspard Kamara, encourt. En prison depuis le 15 février 2013, il est accusé d’un détournement portant sur la somme de 53 millions de F CFA. Selon l’accusation, une partie de ce montant, soit les 13 millions, ont été déposés dans le compte personnel du prévenu, logé au Crédit mutuel, or les comptes de la structure sanitaire se trouvent à la BICIS. Invité à s’expliquer sur le présumé manquant, l’ex-trésorier a contesté le rapport de l’inspection des affaires administratives et financières du ministère de la Santé. D’après le prévenu, le rapport n’est pas contradictoire et il n’y a pas eu de détournement.

‘’C’est un grand mystère pour moi. Ce manquant ne peut pas exister car l’argent collecté est dépensé’’, s’est défendu le prévenu. A son avis, s’il y a manquant, c’est après son départ survenu en avril 2011. Selon ses explications, si tant est que ce manquant existe, cela s’est produit entre mai et juin 2011. Toujours pour convaincre de son innocence, l’ex-trésorier général s’est dit victime de ‘’présomption de culpabilité dès le départ’’ mais également de son refus d’exécuter certains ordres du préfet de Dakar. Quoi qu’il en soit, l’Agent judiciaire de l’Etat a estimé que le prévenu doit rembourser puisque c’est lui qui gérait. Ainsi, il a réclamé des dommages et intérêts estimés à 700 millions de F CFA.

Pour la défense, l’Etat n’est pas même habilitée à se constituer partie civile. Mieux, elle estime qu’il n’y a pas de délit car le détournement n’existe pas. Les avocats du prévenu ont également expliqué que c’est par consensus que leur client a gardé les 13 millions dans son compte. Car les autorités de Gaspard Kamara voulaient préserver leurs recettes du fait que la structure faisait l’objet d’une saisie.

Délibéré le 10 novembre prochain.

Enquête

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15