SOCIETE

Prétendu djihadiste sénégalais en Tunisie

  • Date: 19 janvier 2016

Ouf de soulagement pour Khadim Sow, l’étudiant sénégalais de la Zitouna qui avait été interpellé, vendredi dernier, à la sortie d’une mosquée, et soupçonné d’apologie de terrorisme. Il a finalement été libéré, hier dans l’après-midi. Pour rappel, Khadim Sow, inscrit depuis l’année dernière à l’université islamique de la Zitouna à Tunis. Vendredi dernier, rapporte le site…, cet étudiant sans histoire, selon ses compatriotes, a vu débarquer dans le foyer universitaire qu’il habite, des éléments de la police de Bouchoucha. Selon le président de l’Association des étudiants sénégalais en Tunisie, Khadim Sow avait discuté auparavant d’un sujet sensible, notamment le terrorisme, avec deux de ses camarades étudiants. Et c’est alors que la police débarqua subitement. Après avoir perquisionné sa chambre de fond en comble, les policiers l’arrêtent pour apologie de terrorisme et connivence avec des milieux djihadistes et emportent avec eux des documents lui appartenant.

Hier lundi, devant le tribunal, le juge s’est déclaré incompétent devant cette affaire qui semble dépasser tous ceux qui connaissent la victime pour sa bonne moralité. Déterminés à soutenir leur camarade qu’ils déclarent blanc comme neige, des étudiants sénégalais se sont rendus en masse, hier lundi, à l’ambassade du Sénégal pour discuter amplement de l’affaire avec l’Ambassadeur. Sans perdre de temps, l’Ambassade a commis d’office un avocat pour la défense de leur compatriote. L’avocat, une fois au commissariat où est détenu l’étudiant, s’est vu signifier que l’affaire est en cours d’instruction et qu’il est donc impossible de lui fournir la moindre information, tant que l’enquête n’aura pas abouti. Mais la raison a semblé finalement avoir prévalu et Khadim Sow lavé de soupçons de terrorisme.

Avec le Populaire

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15