Accueil / SANTE / Prévention, dépistage et traitement du Vih/Sida : Les Etats et les partenaires invités à allouer plus de ressources

Prévention, dépistage et traitement du Vih/Sida : Les Etats et les partenaires invités à allouer plus de ressources

Les financements destinés à la lutte contre le Sida se raréfient davantage dans le monde. Pourtant, il est nécessaire de mobiliser encore des ressources pour éradiquer le Vih/Sida d’ici à 2030. Pour ce faire, aussi bien les Etats que les partenaires doivent allouer les financements nécessaires pour supporter les programmes de prévention, de dépistage et de prise en charge du Vih. « Il faut une meilleure mobilisation des ressources sur le plan national et extérieur », a affirmé Dr Djibrill Diallo, directeur régional de l’OnuSida pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre. Mieux, il a conseillé de faire une meilleure reprogrammation des ressources qui étaient disponibles et non absorbées.

Dans ce cadre, Demba Koné, directeur du bureau pays (Sénégal) de l’OnuSida, a plaidé pour que « parmi les priorités nationales, la riposte au Vih puisse avoir sa place afin d’avoir un nombre important de PvVih qui n’ont pas accès au traitement ».

Le leadership étant primordial, Margaret Molnar a informé qu’au Bénin la Première dame, marraine du Plan de rattrapage, sera impliquée dans la recherche des financements nécessaires pour la mise en œuvre dudit plan. « Il faut aussi impliquer les collectivités locales », a-t-elle estimé.

Le Soleil

À voir aussi

Prise en charge des drogues à Fann : 1200 patients pris en charge tous les jours

1200 patients consommateurs ou dépendant de la drogue sont correctement pris en charge tous les …

L’Asas décrète une grève de 72 heures

L’Alliance des syndicats de la santé (Asas), An Gueusseum maintient la pression sur le gouvernement. …