SANTE

PRINCIPALES DATES DE L’EPIDEMIE D’EBOLA

  • Date: 13 janvier 2016

Monrovia, 13 jan 2016 (AFP) – L’épidémie d’Ebola en Afrique de l’Ouest, la plus grave depuis l’identification du virus en Afrique centrale en 1976 et dont la fin doit être annoncée par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), était partie fin 2013 du sud de la Guinée. Rappel des dates-clés de l’épidémie qui a fait plus de 11.300 morts sur quelque 29.000 cas recensés, selon l’OMS, à 99% dans trois pays limitrophes: la Guinée, le Liberia et la Sierra Leone.

– PREMIER DÉCÈS EN GUINÉE –

– Déc 2013 : Décès d’un enfant d’un an à Méliandou, dans le sud de la Guinée, qui sera ultérieurement identifié comme le « patient zéro ». L’épidémie reste très localisée jusqu’en février 2014, date du décès d’un soignant dans une province voisine.

– L’ÉPIDÉMIE S’ÉTEND EN AFRIQUE DE L’OUEST –

– 24 mars 2014: L’OMS et la Guinée font état de 61 décès sur 87 cas suspects de fièvre hémorragique virale depuis janvier, essentiellement dans le sud du pays. Des premières analyses d’échantillons en France identifient le virus Ebola. Le 31 mars, deux cas sont confirmés au Liberia (OMS) et le 26 mai, la Sierra Leone annonce son premier cas confirmé.

– LIBERIA, SIERRA LEONE ET GUINÉE COUPÉS DU MONDE

– 30 juil 2014 : L’épidémie d’Ebola « est sans précédent, absolument pas sous contrôle et la situation ne fait qu’empirer », déclare Médecins Sans Frontières (MSF).

Les trois pays les plus touchés prennent des mesures d’exception, telles que l’état d’urgence ou le confinement de la population et la mise en quarantaine de nombreuses régions. Ils se retrouvent de plus en plus coupés du monde après la fermeture des frontières par plusieurs États africains.

– « URGENCE DE SANTÉ MONDIALE »

– 8 août 2014 : L’OMS décrète une « urgence de santé publique mondiale » et demande une « réponse internationale coordonnée », avant d’approuver l’emploi de traitements non homologués.

– PREMIER DÉCÈS EUROPÉEN –

– 12 août 2014 : Un premier Européen succombe au virus à Madrid, un prêtre espagnol contaminé au Liberia. Le 30 septembre, un Libérien, arrivé aux États-Unis sans symptôme, devient le premier malade diagnostiqué hors d’Afrique (il décède le 8 octobre).

Le 6 octobre, une aide-soignante espagnole qui avait traité un missionnaire mort d’Ebola à Madrid devient officiellement la première personne contaminée connue hors du continent (elle sera déclarée guérie).

– FIN DE L’ÉPIDÉMIE AU MALI –

– 18 jan 2015 : Fin officielle de l’épidémie au Mali, après le Sénégal et le Nigeria en octobre.

– 22 fév: Au Liberia, après une décrue de l’épidémie, fin du couvre-feu, six jours après la rentrée des classes. En Guinée, l’école a repris en janvier, et en Sierra Leone, elle reprend en avril.

– 26 fév: Les États-Unis mettent fin à leur mission militaire en Afrique de l’Ouest, où 2.800 soldats avaient été déployés, essentiellement au Liberia.

– PROMESSES D’AIDE –

– 10 juil: Les trois pays les plus touchés reçoivent des donateurs des promesses de financement de 3,4 milliards de dollars pour se redresser économiquement, portant à plus de 5 milliards le total des engagements pris, selon l’ONU.

– PREMIER VACCIN EFFICACE A 100% –

– 31 juil: Le premier vaccin efficace contre Ebola est désormais « à portée de main » selon l’OMS, au vu des résultats préliminaires très encourageants d’un premier essai en Guinée.

– LES TROIS PAYS LES PLUS TOUCHÉS SORTENT DE L’ÉPIDÉMIE –

– 9 mai et 3 sept : Proclamation de la fin de l’épidémie au Liberia, suivie à chaque fois d’une résurgence du virus. Le 3 décembre, les deux derniers cas connus subissent leur second test négatif et sont déclarés guéris.

– 7 nov: La Sierra Leone est déclarée exempte de transmission du virus.

– 29 déc: La Guinée est déclarée exempte de transmission, six semaines après la guérison de son dernier patient, un nourrisson né avec le virus.

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15