Accueil / SANTE / Prise en charge des cardiopathies : 282 enfants opérés à Fann 

Prise en charge des cardiopathies : 282 enfants opérés à Fann 

Mis en place en janvier 2017, le centre cardio-pédiatrique Cuomo de Dakar a pu opérer 282 enfants. Ces derniers, issus pour la plupart de familles défavorisées, ont bénéficié de soins chirurgicaux. 50 enfants ont été opérés et totalement pris en charge par le Ministère de la Santé et de l’Action sociale pour cette année 2018. Pour 2019, il en sera de même pour 100 enfants qui seront opérés gratuitement.

 La prise en charge des enfants atteints de maladies cardiaques restent un défi pour notre pays. Le centre cardio-pédiatrique Cuomo de Dakar, mis en place depuis janvier 2017, a fait des efforts considérables dans ce domaine.  Selon son directeur, Cheikh Tacko Diop, 282 enfants ont bénéficié de soins chirurgicaux. « Ces enfants issus pour la plupart de familles défavorisées, ont été opérés. Sur cette liste, 50 ont été totalement pris en charge par le Ministère de la Santé et de l’Action pour cette année 2018, et 100 autres le seront pour 2019. «Ces enfants malades présentent des affections sévères du cœur, mais avec les ressources humaines dont nous disposons, ils sont soignés dans ce centre », dit-il.

Le taux de mortalité pour ces opérations chirurgicales est de 3,4% alors que c’est 5% dans les plus grands hôpitaux du monde. Selon les initiateurs, beaucoup de malades attendaient simplement leur mort par défaut de pouvoir se payer les soins. Seuls les cas critiques comme les cardiopathies congénitales ne sont pas prises en charge par ce centre. « Ce sont des cardiopathies complexes qui ne peuvent pas être opérées au centre par défaut de matériels adéquats », dit le chirurgien, Dr Dreyfus. Le cout d’une opération est évaluée 20 mille Euros, alors qu’au centre, il ne revient qu’à 5 mille euros. « La famille s’engage sur ce qu’elle pourra payer, le reste est pris en charge par l’association « La Chaine de l’espoir », renseigne le directeur du centre, Cheikh Tacko Diop.

Concernant l’orientation de ces enfants malades, ce sont les hôpitaux et centres de santé qui les réfèrent au centre. Les chirurgiens ont tout de même souligné des manquements sur le plateau technique, qui font que parfois, ils sont obligés de transférer les malades à l’étranger.  « Ce centre est le seul existant en Afrique de l’Ouest, nous travaillons avec l’association La Chaine de l’espoir. Actuellement, trois enfants libériens ont été accueillis au centre, ils ont été opérés. Nous accueillons aussi ceux venus de la Guinée Bissau et du Mali qui bénéficient d’interventions », dit le directeur.

Ngoya NDIAYE

À voir aussi

Cancer du col: Un vaccin introduit dans le PEV

En prélude au lancement de l’introduction du vaccin contre le cancer du col de l’utérus …

La dengue arrive à Dakar

Après Fatick, Touba et Rosso Sénégal, la dengue se signale à Dakar. Selon la Rfm …