Accueil / SANTE / Prise en charge des malades du cœur à Fann: 3,5 millions pour les adultes,  1,5 million pour les enfants  

Prise en charge des malades du cœur à Fann: 3,5 millions pour les adultes,  1,5 million pour les enfants  

Les malades du cœur sont désemparés et lancent un cri du cœur. En effet, plus de 250 patients adultes sont en attente d’une intervention chirurgicale au Centre de chirurgie de Fann. Le président de l’association Cœur solidaire, Serigne Mbacké Ngom, lance un appel au Chef de l’Etat pour venir en aide à ces malades.

 Le Centre de chirurgie de Fann étant mal en point, les adultes malades du cœur se rabattent sur le centre cardio-pédiatrique Cuomo. La raison ? La majorité des spécialistes de la Clinique de chirurgie thoracique et cardiovasculaire de Fann ont été transférés à Cuomo. Ce qui fait que les malades du cœur sont dans une désolation totale. Plus de 250 patients sont en attente d’une intervention chirurgicale. L’annonce a été faite par le président de l’association cœur solidaire. Modou  Mbacké joint par nos soins, a exprimé son regret sur le sort réservé aux malades du cœur. Selon lui, ce problème a commencé depuis le mois de mai, avec la non-effectivité des opérations des malades du cœur. « C’est au mois de septembre dernier, après la célébration de la journée mondiale des maladies du cœur, qu’on a commencé à opérer. A un moment donné, on a arrêté car il y avait un problème avec le plateau technique et on a transféré les malades vers le centre pédiatrique  de Cuomo. Mais, le coût est plus élevé chez les adultes car les enfants payent 1 million 500 et les adultes 3 millions 500 », dit-il. Il souligne que le plateau technique du Cuomo est plus moderne et plus sophistiqué.  « Il y a des malades qui ont déjà payé un million 800 Franc Cfa  pour le placement valvulaire.  On les a appelés pour qu’ils viennent payer encore 1 million 500. Sept patients sont venus vers moi pour me dire qu’ils ne pouvaient pas payer cela. L’un d’eux est d’ailleurs rentré chez lui car il n’avait que 2 millions et ne pouvait pas payer trois millions», regrette Modou Mbacké. Il indique que certains d’entre eux sont morts faute de moyens pour payer. « Cette situation peut entrainer un arrêt cardiaque si le patient n’a plus l’espoir de survivre. J’ai tout fait pour voir le directeur à qui j’ai envoyé un message, mais il n’a pas répondu. Nous plaidons pour une réduction du cout de l’opération et avons saisi toutes les autorités compétentes », se désole-t-il.

 

 

Et de renchérir : «La liste d’attente dépasse plus de 250 malades et on ne peut pas la boucler en deux ans car chaque année, on ne peut opérer que 70 malades. Depuis 2016, il y a des malades qui attendent, et ceux qui meurent avant leur opération sont plus nombreux et atteignent le nombre de 30».

Ngoya NDIAYE

À voir aussi

Après 10 jours d’arrêt, Cuomo de Fann reprend service

Le Directeur général de l’hôpital de Fann a réagi sur l’arrêt de 10 jours des …

Cuomo Fann: Les enfants meurent en attendant l’opération

L’activité du Centre cardio-pédiatrique Cuomo de l’hôpital de Fann est à l’arrêt depuis plus de …