telechargement-10

PRISE EN CHARGE DE LA PETITE ENFANCE- Les élus locaux mis à contribution

L’Agence nationale de la petite enfance et de la case des tout-petits (ANPECTP), a organisé hier, un atelier de partage du Plan Stratégique de Développement 2016-2020, consistant en la prise en charge de la petite enfance au Sénégal. A cet effet, la directrice général de l’ANPECTP, Thérèse Faye Diouf, demande une participation accrue des collectivités locales.

Au-delà de son objectif de développement durable, autrement dit assurer une éducation inclusive et équitable de qualité et promouvoir des possibilités d’apprentissage tout au long de la vie pour tous, l’ANPECTP s’oriente vers une perspective sectorielle.

En effet, l’Agence nationale de la petite enfance et de la case des tout-petits fait appel à tous les acteurs concernés par la prise en charge de l’enfance pour atteindre, d’ici les 5 prochaines années à venir, ses objectifs. « Que les maires, les présidents de départements puissent  non seulement capitaliser  ces expériences au niveau local, mais aussi qu’ils puissent mettre la main à la poche  et donner une part importante au sous-secteur de la petite enfance  au moment de la répartition des fonds de dotation », a fait savoir Thérèse Faye Diouf.

Toutefois, elle invite aussi les organisations non gouvernementales, les partenaires techniques et financiers, la société civile, en termes d’investissements, la promotion des initiatives communautaires, à une contribution effective du secteur privé en faveur de la petite enfance. « Toutes ces actions combinées permettront de démocratiser, de diversifier, d’adapter et d’améliorer l’offre de prise en charge de la petite enfance, gage d’un développement harmonieux et de réussite de l’enfant ultérieurement », a assuré la dame de la petite enfance.

Selon Thérèse Faye Diouf, les conclusions de ces travaux  n’iront jamais dans les tiroirs car l’ANPECTP sera là pour recueillir les avis des uns et des autres, mais aussi  s’imprégner davantage  de ce qui se fait ailleurs. Et tout cela leur permettra de capitaliser les échanges, les expériences, pour mieux booster le taux brute de préscolarisation d’ici 2025.

Cependant, la Directrice d’assurer que les enjeux sont : diversifier, construire des structures partout dans le Sénégal pour que ces enfants qui sont ailleurs  puissent être enrôlés dans les structures  et pour qu’ils puissent bénéficier d’une prise en charge complète et de qualité.

Par ailleurs, la représentante de Mme le ministre de la Femme, de le Famille et de l’Enfance, Oumou Khary Niang, de signaler que le plan stratégique de développement 2015-2020, de l’ANPECTP  est accompagné d’un contrat de performance 2016-2018, qui permet de mesurer les résultats à mi-parcours et des 5 années prévues pour ce plan.  « Il intervient dans un contexte de mise en œuvre  du plan de retrait des enfants de la rue», a-t-elle précisé.

Khady Thiam COLY

Voir aussi

images

POUR LE DEVELOPPEMENT DE LA LOCALITE « And Défar Parcelles » s’engage

Journées de consultations gratuites, sensibilisation des populations, sont, entre autres, les activités qui ont été …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *