Accueil / SANTE / Prise en charge des personnes vivant avec le Vih : Bientôt des solutions contre la rupture des antirétroviraux

Prise en charge des personnes vivant avec le Vih : Bientôt des solutions contre la rupture des antirétroviraux

Certains sites de prise en charge du Vih/Sida ont connu des ruptures de stocks des antirétroviraux (Arv) au cours de ces derniers mois. Ce qui a amené le Conseil national de lutte contre le Sida à utiliser des stocks de sécurité de l’Etat. « C’est une situation qui a provoqué des tensions. Nous allons travailler à anticiper sur ces genres de choses pour éviter ces ruptures », a promis la secrétaire exécutive du Cnls, Dr Safiétou Thiam. Cette dernière ne garntie pas qu’il n’y aurait plus de ruptures. Dans une gestion, a-t-elle dit, on ne peut pas dire que les ruptures des Arv ne vont pas se reproduire. « Par contre, nous allons suivre régulièrement les stocks pour éviter ces genres de ruptures », a-t-elle promis. Mme Thiam a rappelé que le rôle du Cnls est d’aller chercher des fonds et de les mettre à la disposition de la Pharmacie nationale d’approvisionnement (Pna) qui a la charge de l’achat des médicaments, dont les Arv, et leur distribution à travers le territoire national.

Faudrait-il le rappeler, la Pna fait souvent face aux contraintes liées aux procédures de passation des marchés. « Cependant, ce sont des risques que nous devons maîtriser pour éviter ces problèmes », a expliqué Dr Thiam.

Elle a indiqué que l’argent peut être disponible pour acheter un produit pharmaceutique, mais le fournisseur préfère donner la priorité aux grands marchés. « Il y a beaucoup de facteurs que nous essayons de maîtriser dans ce sens », a soutenu la secrétaire exécutive  du Cnls qui a constaté que tous les sites de prise en charge ne souffraient pas de la rupture d’Arv. Certains en disposent même en quantité importante ; il suffisait seulement qu’il ait une bonne coordination pour que le problème soit  résolu. « Je pense que nous devons améliorer la communication entre les sites mais aussi avec la Pna, pour que, dès qu’il y a un problème, on trouve des solutions en évitant d’aller vers les médias », a-t-elle plaidé.

Le Soleil

À voir aussi

Financement de la santé Le chef de l’Etat promet de porter le budget à 15 %

 Enquête- Le président de la République a décidé, hier, de porter le budget de la …

Recrudescence du paludisme à Kolda 241 femmes enceintes touchées en 2017

  Le paludisme refait surface à Kolda. Rien qu’au 3ème trimestre de 2017, 241 femmes …