Accueil / SANTE / Prise en charge des personnes vivant avec le Vih : Bientôt des solutions contre la rupture des antirétroviraux

Prise en charge des personnes vivant avec le Vih : Bientôt des solutions contre la rupture des antirétroviraux

Certains sites de prise en charge du Vih/Sida ont connu des ruptures de stocks des antirétroviraux (Arv) au cours de ces derniers mois. Ce qui a amené le Conseil national de lutte contre le Sida à utiliser des stocks de sécurité de l’Etat. « C’est une situation qui a provoqué des tensions. Nous allons travailler à anticiper sur ces genres de choses pour éviter ces ruptures », a promis la secrétaire exécutive du Cnls, Dr Safiétou Thiam. Cette dernière ne garntie pas qu’il n’y aurait plus de ruptures. Dans une gestion, a-t-elle dit, on ne peut pas dire que les ruptures des Arv ne vont pas se reproduire. « Par contre, nous allons suivre régulièrement les stocks pour éviter ces genres de ruptures », a-t-elle promis. Mme Thiam a rappelé que le rôle du Cnls est d’aller chercher des fonds et de les mettre à la disposition de la Pharmacie nationale d’approvisionnement (Pna) qui a la charge de l’achat des médicaments, dont les Arv, et leur distribution à travers le territoire national.

Faudrait-il le rappeler, la Pna fait souvent face aux contraintes liées aux procédures de passation des marchés. « Cependant, ce sont des risques que nous devons maîtriser pour éviter ces problèmes », a expliqué Dr Thiam.

Elle a indiqué que l’argent peut être disponible pour acheter un produit pharmaceutique, mais le fournisseur préfère donner la priorité aux grands marchés. « Il y a beaucoup de facteurs que nous essayons de maîtriser dans ce sens », a soutenu la secrétaire exécutive  du Cnls qui a constaté que tous les sites de prise en charge ne souffraient pas de la rupture d’Arv. Certains en disposent même en quantité importante ; il suffisait seulement qu’il ait une bonne coordination pour que le problème soit  résolu. « Je pense que nous devons améliorer la communication entre les sites mais aussi avec la Pna, pour que, dès qu’il y a un problème, on trouve des solutions en évitant d’aller vers les médias », a-t-elle plaidé.

Le Soleil

À voir aussi

INTEGRATION DES PRODUITS CONTRACEPTIFS Enrôlement en vue de tous les PPS de l’Axe Nord 

L’intégration des produits et médicaments dans tous les points de prestation de services (PPS) sera …