clip_image001

PRISE EN CHARGE DU CANCER DU SEIN La Lisca mobilise 60 millions F CFA pour son «Octobre Rose».

Pendant un mois, du 1er au 31 octobre, la Ligue sénégalaise contre le cancer (Lisca) va sillonner de nombreuses localités du pays pour sensibiliser et offrir des séances de dépistage du cancer du sein. Une initiative qui entre dans le cadre de la campagne d’ «Octobre Rose», avec une subvention de près de 60 millions F CFA.

Le nom sonne comme un coup de glas. L’annonce d’un cancer ou celle d’une métastase est difficile à accepter. On se bouche même les oreilles quand l’on prononce cette maladie terrifiante. Chez la femme, le  cancer du sein est la première cause de mortalité par cancer chez la femme. Il est aussi la troisième cause de mortalité par cancer en général. Au Sénégal, cette pathologie constitue le deuxième cancer le plus fréquent chez la femme avec environ 850 nouveaux cas par an. Mais, son diagnostic est fait à un stade avancé dans 70 % des cas et le taux de survie à 5 ans est seulement de 13 %. Alors que le diagnostic est posé tôt, plus les chances de guérison sont grandes. D’où l’importance du dépistage. L’opération «Octobre Rose» qui a été présentée hier par la Lisca, pour la 5ème édition  a décidé de mener, cette année, une caravane de sensibilisation sur la prévention du cancer du sein. Selon Dr Fatma Guenoune, présidente de la Lisca, « l’objectif des activités d’Octobre rose est d’arriver à un diagnostic beaucoup plus précoce permettant de réaliser une prise en charge plus efficace en termes de survie, de coût financier et esthétique ». En effet, à un stade avancé, le cancer du sein, a-t-elle expliqué, ne peut se guérir qu’au prix d’une amputation du sein après un traitement long, difficile et très coûteux. « Au-delà des chiffres, notre ambition est une prise de conscience nationale de l’importance du dépistage par la mammographie, mais aussi par l’auto-examen mensuel des seins, qui est d’une innocuité totale, rapide et simple pour le dépistage du cancer du sein au début », a-t-elle renchéri. Toutefois, grâce aux campagnes « octobre rose », 157 malades du cancer du sein et du col ont  été pris en charge par la Lisca pour un coût global de  plus de 58 millions de nos francs. Entre 2010 et 2014, 3970 cancers du sein ont été diagnostiqués dans le cadre du dépistage organisé. Pour cette année et pendant tout le mois d’octobre, la Lisca offrira une subvention de 2000 mammographies à Dakar. «Le dépistage n’a pas pour seul objectif que de faire diminuer la mortalité, pour laquelle il est encore tôt pour en mesurer l’efficacité. Il a aussi un impact sur la morbidité car il favorise une intervention plus précoce. La tendance à la hausse des cancers de bon pronostic pourrait constituer un premier signe d’efficacité du dépistage», a souligné la présidence de la Lisca.

Salamraky

Voir aussi

direc

[SUIVEZ EN LIVE HD] : Ouverture de la 5ème édition de l’Université Républicaine de la COJER à Saly Portudal