Accueil / UNE / Procès Assane Diouf: L’ultimatum de la Cedeao

Procès Assane Diouf: L’ultimatum de la Cedeao

L’Etat du Sénégal a 30 jours pour répliquer aux écritures des avocats de l’insulteur public N°1, Assane Diouf. Ce, avant que la Cour de justice de la Cedeao ne se prononce. Ainsi en a décidé la juridiction sous-régionale qui a convoqué les parties pour le 12 décembre prochain.

« C’est fait à dessein, a réagi Me Ciré Clédor Ly dans Les Échos, qui donne l’information. Pour débattre sur l’urgence simplement, ils veulent 30 jours. La vérité, c’est qu’entretemps, ils vont juger notre client. C’est ce que nous leur avons toujours demandé, mais ils ont refusé. Comme ils ne veulent entendre, je suis allé me plaindre ailleurs. »

En effet le parquet a fixé le procès Assane Diouf pour le 26 décembre. ce dernier est en détention depuis décembre 2017.

À voir aussi

 GO : On ne dit pas le Madagascar, bande de…

A écouter certains confrères des radios de la place, il n’y a plus de doute …

Apparence de réussite, solitude, peur de l’échec: Le paradoxe de l’émigration

Le geste posé par le Sénégalais Ousseynou Sy en Italie, en brûlant un bus qui …