ACTUALITE

Procès de Habré- La défense et le Pladh taclent Me Sidiki Kaba

  • Date: 27 juillet 2015

 Du nouveau dans l’affaire Habré dont les avocats et la Plateforme africaine pour la défense des droits de l’homme (Pladh) dénoncent les ingérences de l’actuel président du Tchad et du ministre de la justice du Sénégal dans le dossier de l’ancien homme fort de Ndjamena.

A en croire le président de la Plateforme africaine pour la défense des droits de l’homme (Pladh), Sambou Biagui, le ministre de la Justice du Sénégal Me Sidiki Kaba doit cesser toute ingérence dans le fonctionnement des Chambres Africaines. «Ses interventions médiatiques pour innocenter le président Deby sont manifestement troublantes. Nous dénonçons la complicité de certaines organisations de droits de l’homme qui soutiennent cette parodie de justice, en se liguant avec les ennemis de l’Afrique et du peuple africain», poursuivra Sambou Biagui qui constate, pour le déplorer, la domestication des Chambres Africaines par le président Deby. «Le Tchad s’est substitué aux Chambres Africaines, en jugeant certains prévenus, en violation des accords d’entraide judiciaire entre Dakar et Ndjamena. Idriss Deby a demandé et obtenu des ennemis de l’Afrique deux choses qui sont fondamentales : son exclusion du procès et la condamnation du Président Habré, pour une peine de prison de près de 30 ans, comme l’a révélé le procureur des Chambres Africaines Extraordinaires Mbacké Fall», a-t-il dénoncé. La Pladh rabroue aussi la complicité de certaines Organisations de droits de l’homme qui soutiennent cette parodie de justice, en se liguant avec les ennemis de l’Afrique. Au nom de la défense, Me François Serres précisera que Sidiki Kaba est un menteur, un truqueur, un manipulateur comme Brody. «Cette histoire est une farce. Il est président, aujourd’hui, de la CPI et pourtant, on se demande ce que Sidiki Kaba a appris, en matière de droit de l’homme et de justice internationale», poursuit-il.

Ibrahima Khalil DIEME

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15