ACTUALITE

Procès de Hissène Habré- Des images choquantes au menu

  • Date: 22 juillet 2015

  Celles véhiculées, hier et qui montrent des mastodontes, soulevant, comme  une plume, un ex-chef d’Etat. Un Homme qui a quitté son pays, pour venir s’installer au Sénégal. Hissène Habré vient de découvrir un nouveau visage du Sénégalais. Un Sénégalais qui n’avait pas de frontière avec les autres nationalités. Hier, le Sénégalais  aidait son frère africain. Et à tous les niveaux. Mais depuis quelques jours,  le Sénégal est devenu Cpi ou Tpi.

Le Sénégal est aujourd’hui au devant de la scène. Le Sénégal,  Terre de la Négritude. Le pays des grandes familles religieuses, la Nation des Grands Hommes. Le Sénégal pays d’accueil. Il a couvé beaucoup d’hommes et de femmes. Ces derniers ayant choisi notre pays, pour y vivre en toute tranquillité. Ils vont à l’église, au temple, à la mosquée en toute liberté.

Le Guinéen y tient sa petite échoppe de colas, de fruits, de produits divers. Le Marocain a choisi notre université pour y acquérir son savoir. Le vieux retraité français préfère la verte Casamance, pour y passer des matinées calmes. C’est ce melting-pot qui fait la force du Sénégal. Et que dire de ce Chinois naturalisé qui s’appelle Moussa. Parce qu’il se sent bien aux allées du Centenaire. Après avoir dégusté du bon riz au poisson.

Et c’est ce Sénégal que Hissène Habré a choisi. Aladji Hissène. On parle de crimes. Depuis des années. Plus de 25 années passées. Mais ces juridictions peuvent-elles juger toutes ces personnes qui sèment la désolation, nous empoisonnent avec leurs produits périmés, leurs programmes de malheur. Hissène était un homme qui vivait en toute quiétude. Entre Ouakam et les Almadies. Arpentant les ruelles de ces quartiers, sans bruits. Il passait, la plupart de son temps, à la mosquée. Aujourd’hui, il est dans les geôles sénégalaises. Malmené. Balloté de bras en bras. Son chapelet en main. Le visage bien enturbanné. Son silence est à faire réfléchir. Nous sommes dans un monde qui tourne. Un «sénégalais» que le Sénégal ne peut juger. Notre pays doit être un havre de paix et non devenir, une tribune des droits de l’homme. Ou des pays occidentaux. Il y a quelques jours, l’avenir de l’Europe était en jeu. La Grèce était sous les feux de la rampe. Il y a eu des réunions de crise à la vitesse lumière, pour trouver des solutions. Aujourd’hui, c’est dommage que le vieux continent, riche en ressources humaines, aurifères, etc, ne puisse pas, avec ces intellos de tous bords, dire non, pour une fois et ne pas laisser ces filles et fils, entre les mains des colonies.

Ndèye DIAW

Comments are closed.

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15