Accueil / ACTUALITES / Procès de Khalifa Sall : la réquisition du Procureur attendu ce vendredi

Procès de Khalifa Sall : la réquisition du Procureur attendu ce vendredi

REWMI.COM Aujourd’hui, le procès du premier magistrat de Dakar Khalifa Sall et de ses 7 collaborateurs poursuivis pour détournement présumé dans l’affaire dite de la caisse d’avance va connaitre un tournant décisif. Le procureur de la République, Serigne Bassirou Gueye va procéder à son réquisitoire. Ce sera le moment pour lui de convaincre le tribunal de la culpabilité des prévenus et de requérir une peine très lourde sachant déjà la hargne avec laquelle, il a enfoncé Khalifa Sall.

En ce moment, ce sont les avocats de la mairie de Dakar, qui s’est constituée partie civile dans cette affaire qui sont en train de plaider. Me Ibrahima Diao et Me Ousseynou Gaye tentent de convaincre le juge que l’Etat n’a rien à faire dance cette affaire. Selon le premier cité, l’Etat est intervenu dans un procès qui ne le concerne pas. dans son argumentaire, il dit : « Je vais au préalable rappeler quelques disposions de l’article 1 du Code des collectivités locales relative à la personnalité morale et à leur autonomie. Ces dispositions disent qu’il y a l’Etat et il y a la collectivité locale. C’est dans  ce sens que je dis que la ville de Dakar a une autonomie financière. De même la ville de Dakar et le conseil municipal sont élus au suffrage universel. La ville de Dakar, qui est une collectivité locale, a le droit d’ester en justice. Et l’Etat est là a dire des dispositions qui n’ont rien à  voir avec ce procès. Nous fondons notre constitution sur deux éléments qui sont : La nature des fonds et de leur appartenance. »

A sa suite, son collègue a rappelé : « notre constitution de partie civile se fonde sur quelque chose d’important. La ville n’a pas besoin des fonds de dotation de l’Etat. Parce qu’elle a ses 58 milliards. L’Etat fonctionne avec  ses agents. » Il poursuit : « la caisse est alimenté par les recettes municipales. Il n’y a pas d’autres fonds venant d’ailleurs qui alimentent la caisse d’avance. L’Etat ne verse que des fonds de dotation pour les dépenses. C’est le préfet qui prend un arrêté préfectoral. On ne vous a pas prouvé une petite somme appartenant à l’Etat. Au lieu de se cantonner à des théories fumeuses. Les sommes parviennent à la ville de Dakar. L’avance de trésorerie qui a été avancée par l’Agent judiciaire de l’Etat. Mais il faut savoir ce qui est une avance de trésorerie. »

Pour rappel, le procès de Khalifa Sall qui a débuté depuis plus de trois semaines est dans une phase cruciale avec l’ouverture des plaidoiries qui ont débuté depuis, hier, avec l’entrée en matière des avocats de l’Etat et l’Agent judiciaire de l’Etat.

À voir aussi

Espagne : Ibrahima Ndiaye fait appel de sa condamnation

Condamné à 27 ans de prison ferme  pour le meurtre de sa petite amie Tatiana …

Péage: L’apprenti ‘’singe’’ et le chauffeur du bus arrêté

La vidéo a avait fait le buzz dans les réseaux sociaux. Elle montrait l’apprenti d’un …