Accueil / ACTUALITES / Procès de Khalifa Sall au Sénégal: les premiers témoins de la défense à la barre

Procès de Khalifa Sall au Sénégal: les premiers témoins de la défense à la barre

La défense a appelé à la barre des poids lourds de la vie politique locale. Deuxième adjoint au maire de Dakar, Moussa Sy déclare : « Dans mon entendement ce sont des fonds politiques ».

« Avez-vous reçu des enveloppes de cash ? » demande le procureur. « Oui, pour des cérémonies religieuses, des soucis de santé, des concerts, j’ai distribué de l’argent partout au Sénégal ».

Le procureur enchaîne : « Si vous aviez su que les pièces qui justifiaient cet argent étaient fausses, auriez-vous distribué ? »  « C’est un gentlemen’s agreement, tout le monde savait, tout le monde a touché » conclu Moussa Sy.

Dans la foulée, Mamadou Diop, alerte malgré ses 82 ans, est entendu. Maire de Dakar entre 1984 et 2002, interrogé par la défense, il affirme à la barre : « Ces fonds politiques, c’est l’histoire du Sénégal, c’est l’histoire de la mairie de Dakar ».

Mamadou Diop décrit la gestion de ces fonds sous les présidents Senghor et Diouf avec qui il a travaillé. Le procureur demande : « Quand vous étiez maire, utilisiez-vous des fausses factures pour décaisser ces fonds ? »

Mamadou Diop répond :  « Vous n’avez pas le droit de me parler comme ça. Si on se met à dévoiler la réalité, c’est fini pour la République du Sénégal ».

À voir aussi

Avenue Cheikh Anta Diop: Les étudiants bloquent la circulation

Remous à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (Ucad). Les étudiants qui réclament le paiement …

Audience de l’Apr Podor au Palais: Me Moussa Diop boude

Le directeur général de Dakar Dem Dikk n’a pas participé à l’audience que le président …