Hissène Habré, ici en janvier 1987 à Ndjamena, a été à la tête du Tchad de 1982 à 1990.
AFP PHOTO
Hissène Habré, ici en janvier 1987 à Ndjamena, a été à la tête du Tchad de 1982 à 1990. AFP PHOTO

Procès d’Issène Habré :les victimes souhaitent que cela soit équitable

« Nous nous battrons aussi pour que les droits de Hissène Habré soient respectés et que la procédure soit équitable et exemplaire. Nous ne courons pas après la vengeance »,  a fait savoir Me Jacqueline Moudeina, avocate au Barreau de N’Djamena, qui s’exprimait à une conférence de presse. Me Moudeina souligne que les avocats des victimes ne veulent pas faire subir à Habré une once de ce que les victimes ont subi. Qu’elles que soient les initiatives de Hissène Habré, le procès se tiendra. Les victimes seront écoutées et la justice sera rendue, a-t-elle ajouté indiquant que les preuves solides seront présentées au procès. Me Jacqueline Moudeina a relevé que plus 4 000 victimes directes et indirectes se sont constituées par parties civiles au niveau des Chambres africaines extraordinaires chargées de juger l’ancien homme fort de N’Djamena. « Ces victimes ont souffert des exactions commises sous le régime de Hissène Habré. Elles s’attendent à ce que leurs droits soient respectés et que justice soit rendue. Hissène Habré, au pouvoir entre 1982 et 1990, est en détention à Dakar. Il est accusé de « crimes de guerre, crimes contre l’humanité et crimes de torture. Il vit en exil dans la capitale sénégalaise à Dakar depuis la chute de son régime. Il avait été renversé par l’actuel président tchadien.

Rewmi. com/FBF

Voir aussi

telechargement-6

INSECURITE ET SERIE DE MEURTRES Oumar fait … Maal aux Sénégalais

Le sang jaillit, coule et coule encore. Les esprits et les regards des citoyens sont …