Accueil / SOCIETE / PROCÉS HISSEIN HABRÉ L’audience se poursuit, ce matin, avec les plaidoiries des avocats de la partie civile

PROCÉS HISSEIN HABRÉ L’audience se poursuit, ce matin, avec les plaidoiries des avocats de la partie civile

Le procès de l’ancien Président tchadien, Hissein Habré, qui se déroule au Sénégal connaîtra, aujourd’hui, une nouvelle tournure. En effet, les avocats des parties civiles vont, pendant deux jours, faire leurs plaidoiries dans cette affaire. Par la suite, le parquet général et les trois avocats commis d’office par les Chambres africaines extraordinaires (Cae) pour défendre Hissein Habré vont également prendre la parole.
Après une suspension de deux mois, le procès de l’ancien Président tchadien, Hissein Habré, se poursuit, ce matin, avec les plaidoiries des avocats de la partie civile. Pendant deux jours (aujourd’hui et demain : Ndlr), leurs voix se feront entendre pour défendre les intérêts des nombreuses parties civiles qui se sont constituées dans ce procès. Pour rappel, Hissein Habré est poursuivi pour crimes contre l’humanité, crimes de guerre et acte de torture. C’est dans ce cadre que les Chambres africaines extraordinaires (Cae) ont auditionné plusieurs témoins qui ont déposé, tous à charge, depuis l’ouverture du procès, le 30 juillet 2015,  contre le Président Hissein Habré. Certains ont soutenu être victimes d’exactions de la part de Habré tandis que d’autres sont présents à la barre pour représenter leurs parents. Malgré ces graves accusations, l’accusé Hissein Habré refuse toujours de se prononcer devant ce tribunal crée au sein des juridictions sénégalaises.
À la suite des représentants des parties civiles, le parquet général fera ses réquisitions dans cette affaire, mercredi prochain. Pour terminer, les trois avocats commis d’office par le juge de ladite juridiction vont prendre la parole à partir de jeudi pour leurs plaidoiries. Il s’agit de Mes Mounir Balal, Mbaye Sène et Abdou Ngingue. Après les interventions des différentes parties, le Président Gustave Gberdao Kam va s’en doute mettre l’affaire en délibéré avant de prononcer son verdict au mois de mai prochain. Pour mémoire, Hissein Habré a été président de la République du Tchad de 1982 à 1990. Cependant, il a été chassé du pouvoir par une rébellion dirigée par l’actuel président tchadien, Idriss Déby Itno. C’est sur ces entrefaites qu’il s’est réfugié au Sénégal depuis sa chute. Cependant, la bataille judiciaire menée durant plusieurs années par les nombreuses parties civiles et leurs avocats, a fait qu’une entente a été trouvée entre plusieurs États membres de l’Union africaine (Ua) pour juger Hissein Habré. Sur ce, l’ancien chef d’État sera arrêté, le 30 juin 2013, à Dakar, avant d’être inculpé le 2 juillet 2013 par les Chambres africaines extraordinaires (Cae).

Cheikh Moussa SARR

À voir aussi

kankourang: pour un mort, deux personnes sont déférées au Parquet

Pape Konaté, président de la Cellule de la collectivité mandingue du quartier de Santassou de …

Bignona: L’Imam Fansou Bodian soutient « Oubi tey Diang tey » (Déclaration)

L’imam Fansou Bodian de Bignona se prononce sur la rentrée des classes. Le guide religieux …