People

Procès Hissène Habré- Me Jorge Henry Gautier, partie civile : «Il faut qu’on le juge, qu’il soit là ou pas»

  • Date: 22 juillet 2015

«Ce serait trop facile de se mettre la tête dans le sable,  disant : ‘’je ne vais pas parler’’. Il faut, à un moment donné qu’on dise stop à la récréation de ce manifestement joueur, de cet exploiteur. Il faut qu’on le juge, qu’il soit là ou pas. Les victimes ont le droit de voir, en face, leur bourreau. Les victimes ont le droit de faire valoir leur droit, de faire valoir leur droit de réparation. Habré, à partir du moment où il désire se défendre tout seul par le silence et si les avocats ne sont pas là pour manifestement interpréter ce que leur client dit, ce sera une tâche difficile pour la défense. Il a le droit d’être, si lui-même refuse, étant saint de corps et d’esprit, à ce moment-là, le procès doit continuer. J’imagine qu’il n’y aurait plus sur terre un seul procès impossible, parce que la personne qui doit être jugée a décidé de rester dans son lit, dans sa chambre. C’est un jeu qu’il essaye de tester. Mais, le procès sera équitable et les Chambres africaines extraordinaires veulent faire de sorte qu’il puisse dire qu’il n’avait pas d’avocats.»

 

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15