Accueil / SOCIETE / Procès pour terrorisme: Ousseynou Diop bientôt jugé

Procès pour terrorisme: Ousseynou Diop bientôt jugé

Accusé d’actes de terrorisme, de menace et d’apologie du terrorisme, le jeune étudiant Ousseynou Diop est en prison depuis 4 ans sans être jugé. Cependant, un de ses avocats, en l’occurrence Me Khoureychi Bâ, a renseigné qu’on va vers son procès. Car, le doyen des juges a signé, ce lundi 19 Novembre 2018, l’ordonnance de non-lieu partiel et de renvoi en police correctionnelle. 

 Après 4 ans derrière les barreaux, les choses semblent bouger pour l’étudiant Ousseynou Diop. Fraichement constitué pour assurer la défense des intérêts du mis en cause, Me khoureychi Bâ a informé, sur sa page Facebook, ce lundi, que le doyen des juges vient de signer son ordonnance de non-lieu partiel. « Ousseynou Diop, enfin, vers son procès. Le Doyen des Juges vient de signer, ce lundi 19 Novembre 2018, l’ordonnance de non-lieu partiel et de renvoi en police correctionnelle », a écrit la robe noire. Poursuivant, il ajoute : « fraîchement constitué pour lui, ce vendredi 16 novembre 2018, je sors à l’instant de mon premier entretien avec ce jeune compatriote détenu au quartier de haute sécurité du Cap Manuel où il purge sa quatrième année de privation de liberté ». Il faut dire que Ousseynou Diop, étudiant en physique et informatique à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar, est accusé d’actes de terrorisme, de menace et d’apologie du terrorisme. Il a été inculpé et placé sous mandat de dépôt suite à un post sur les réseaux commentant la tuerie au Bataclan, en 2015. S’agissant des faits, c’était au lendemain des attentats de «Charlie Hebdo» que le jeune étudiant avait ainsi fait un commentaire sur sa page Facebook (s’adressant notamment à la France) : «Vous ne devez pas oublier ce que vous avez fait avec l’œuvre de Charlie Hebdo, en caricaturant notre cher Prophète (psl).

Vous n’avez encore rien vu. Des attentats, il y en aura d’autres» ! Victime d’une erreur de jeunesse (qui n’en a pas commis !), cette «kaff» (plaisanterie de mauvais goût) lui aura déjà coûté quatre bonnes années derrière les barreaux, et toujours sans jugement. Risquant de voir définitivement compromise sa brillante carrière estudiantine, c’est de guerre las que le jeune Ousseynou Diop s’est résolu à entamer une grève de la faim. Un acte de désespoir qui n’est pas sans risque pour sa santé, désormais précaire depuis qu’une éprouvante maladie, l’a récemment terrassé à la prison du Cap-Manuel où il est interné présentement, après un bref passage à la Maison d’Arrêt et de Correction de Rebeuss. Soucieux de son avenir et inquiet d’avoir déjà perdu quatre précieuses années de sa carrière universitaire, il a maintes fois, depuis sa cellule, exprimé de bonne foi aux autorités qu’il était totalement ignorant que son acte, qui se voulait initialement espiègle, voire ludique, aurait eu une telle portée. Joignant l’acte à la parole, il a fait amende honorable, par voie épistolaire, en se confondant en plates excuses et en sincères regrets auprès du Chef de l’État, du Premier ministre et du Ministre de la Justice, à travers trois correspondances demeurées hélas sans effet. Cependant, ses écrits combinés avec les sorties de ses parents et certaines organisations non gouvernementales, semblent faire bouger les choses. Car, selon un de ses avocats, on va vers son procès.

Cheikh Moussa SARR

 

À voir aussi

Cité Tawfekh: Un père de famille relogé par Macky

« Wakhal Président khamnaniou fimou gnou dieulé » («dîtes au président que nous sommes conscients qu’il nous …

Détournement de mineure : Malick et Pape Gorgui à la barre à cause d’une fille de 17 ans

Les amis Malick et Gorgui sont de beaux de draps. Ils ont comparu, hier, à …