images (1)

PRODUCTION ÉNERGETIQUE- Le Sénégal  opte  pour une meilleure coopération sous-régionale

 Le ministre de l’Énergie, Thierno Alassane Sall, a présidé, hier, la 9ème Réunion du forum des pools énergétiques d’Afrique, à l’occasion de laquelle il a convié les États africains à  une meilleure coopération dans la production énergétique.

 Les pays d’Afrique n’ont pas encore pleinement tiré partie des opportunités de coopération énergétique. En réalité, les politiques énergétiques mises en œuvre dans les pays d’Afrique du Nord reflètent des stratégies individuelles, cela malgré la proximité de leur marché, les complémentarités qui pourraient exister ainsi que les possibilités d’économies d’échelle. Pour pallier cette insuffisance, Thierno Alassane Sall, a invité mardi à Dakar, les États africains à coopérer et faire du secteur de l’énergie, une priorité en vue de permettre aux populations de bénéficier d’une « parfaite » disponibilité et un accès universel aux services énergétiques modernes. « Le secteur de l’énergie doit être une priorité pour l’ensemble des pays africains car, il constitue le fondement de l’émergence de ces États. Donc, il est temps que nous fournissions aux populations une source énergétique de qualité, qui respecte les principes d’acceptabilité sociale et environnementale, avec un coût compétitif et supportable », a plaidé Thierno Alassane Sall.

Selon lui, le potentiel énergétique, en charbon, en hydroélectrique, en biomasse, en solaire et en éolien dont dispose l’Afrique, mérite d’être développé pour le « grand bénéfice » des Petites et moyennes entreprises (Pme) africaines et des industries à forte utilisation de main-d’œuvre qui créent l’emploi et la croissance. « En réalité, la taille des marchés africains est trop petite pour développer et absorber ces potentialités et attirer les investisseurs, d’où la nécessité de favoriser la coopération entre pays et sous-régions. La coopération est la seule voie de salut pour les pays africains, si nous voulons disposer d’offres d’électricité diversifiées et atteindre des tailles critiques de marchés de l’électricité », a soutenu le ministre de l’Énergie et du Développement des énergies renouvelables du Sénégal.

Khady Thiam COLY

Voir aussi

8a2558dfbf6da147bac90bb92f410e7d8d79f5db

Keur Momar Sarr: Paris injecte 61 milliards Cfa dans l’usine de traitement d’eau potable

La France, par le biais de l’Agence française de développement va apporter une contribution financière …