produits_impropres (1)

PRODUITS IMPROPRES A LA CONSOMMATION- 25 TONNES DE RIZ ET DES TOMATES SAISIES

Les agents du ministère du commerce ont procédé à une saisie de produits impropres à la consommation d’une valeur de 115 millions de francs CFA. Il s’agit de 15 tonnes de double concentré de tomate d’une valeur de 20 millions de francs CFA saisies dans un entrepôt d’un importateur à Rufisque, de 20 tonnes de bonbons alimentaires pour enfant périmés saisis à la Sodida et de 25 tonnes de riz brisé saisies à Dakar et de produits divers.

Malgré la surveillance des soldats de l’économie au niveau du Port autonome de Dakar, des commerçants véreux réussissent à faire entrer dans le marché sénégalais des produits impropres à la consommation. Ce qui cause un véritable problème de santé publique, car ces produits sont pour la plupart du temps vendus et consommés. Dans ce contexte, la Division de la consommation du ministère du Commerce a procédé à une saisie réelle de produits alimentaires impropres à la consommation d’une valeur de 115 millions de francs Cfa. Cette saisie est divisée en quatre parties, selon le chef de la Division consommation du ministère du Commerce, joint au téléphone. Le premier lot concerne 15 tonnes de double concentré de tomate irrégulièrement importées de Chine d’une valeur de 20 millions de francs Cfa. Ce double concentré de tomate, saisi dans un entrepôt appartenant à un importateur à Rufisque, ne répond pas au critère de la norme sénégalaise sur le concentré de tomate NS03.036. Cette norme a été homologuée en août 1994 avec une application obligatoire.

20 TONNES DE BONBONS ALIMENTAIRES PERIMES 

Le deuxième lot de produits saisis concerne des bonbons alimentaires périmés impropres à la consommation d’une quantité de 20 tonnes soit 1800 cartons de 12 grands bocaux contenant chacun 100 unités de ces bonbons pour enfant. Ces produits ont été saisis à Dakar à la Sodida chez un importateur. Le troisième lot de produits saisis concerne 25 tonnes de riz brisé 100% indien et périmé. Ce riz a été saisi à Dakar dans un entrepôt d’un importateur après une descente sur le terrain des contrôleurs du ministère du Commerce. Cette quantité est l’équivalent de 6,250 millions francs Cfa. Le quatrième et dernier lot saisi par les agents de la Division de la consommation concerne des produits divers périmés saisis au niveau de plusieurs marchés de Dakar. Il s’agit entre autres de petits pois, de bonbons, de jus de fruits, de canettes etc.

Interpellé sur le laxisme qui fait que ces produits impropres à la consommation puissent être importés, au nez et à la barbe des services chargés du contrôle au Port de Dakar, Issa Wade défend les soldats de l’économie. Pour le chef de la Division consommation du ministère du Commerce, des fois, les importateurs véreux ne déclarent pas les produits prohibés, mais déclarent des produits légaux et dans ces conteneurs, ils dissimulent les produits impropres à la consommation et réussissent à passer entre les mailles des filets des douaniers qui n’ont que des scanners et peu équipés.

L’As

Voir aussi

300x125_0796400d550632a1316d1cd91420f0fb787478f8

Un cas d’infertilité dû à la tuberculose

On pense souvent aux répercussions de la tuberculose sur les voies respiratoires. Mais, mal soignée, …