Accueil / Confidences / PROFIL: FATOU KINE* MARIEE A UN MODOU-MODOU, DEPUIS 20 ANS ‘’Les secrets d’un mariage réussi, après autant d’années’’

PROFIL: FATOU KINE* MARIEE A UN MODOU-MODOU, DEPUIS 20 ANS ‘’Les secrets d’un mariage réussi, après autant d’années’’

 Elle a vécu plus de 20 ans de mariage avec un époux qui est à des milliers de kilomètres d’elle. Fatou Kiné* lève un coin du voile sur le secret de la réussite de son mariage. Entre anecdotes et confessions, elle se livre.

 ‘’J’ai connu mon mari, il y a de cela plus de 20 ans. Puisqu’il était de loin plus âgé que moi, les choses sont allées très vite. Il est venu chez moi, au retour d’un voyage, et m’a dit qu’il voulait faire de moi son épouse. J’ai sauté sur l’occasion. Et depuis lors, on est ensemble. Je n’ai jamais quitté le domicile conjugal, encore moins parler de divorce’’. C’est avec un brin de nostalgie que Fatou Kiné raconte les premiers moments de son mariage avec l’homme de sa vie qui vit en Europe. Pour cette coiffeuse de profession trouvée à la Cité Damel, depuis lors, beaucoup d’eau a coulé sous les ponts.

‘’Un mariage n’est jamais facile à gérer. Seules une bonne éducation et une patience à toute épreuve peuvent aider deux tourtereaux à rester longtemps dans les liens du mariage. Mais, c’est une chose qui est difficile, de nous jours, pour ne pas dire rarissime. Même si je ne m’érige pas en donneuse de leçon’’. Elle jette un regard sur la vie de couple et regrette que les jeunes ne soient plus armés de patience. ‘’Avec eux, ça passe ou sa casse’’, se désole Fatou Kiné, mère de plusieurs enfants dont l’aîné est en première année à l’université.

Elle jette un regard rétrospectif sur sa vie et reconnaît qu’épouser  un ‘’Modou Modou’’ n’est pas facile. ‘’Les gens vous surveillent comme du lait sur le feu. Au moindre dérapage, ils s’empressent de tout raconter à votre mari. Il ne faut pas perdre de vue que dans chaque union, il y a des gens qui sont contre. Ces derniers vont tout faire pour briser votre ménage, surtout quand ils savent que vous vivez en parfaite harmonie. Donc, c’est à la femme de savoir où aller et quoi faire, pour être exempt de reproches’’. Pendant toutes ces années de mariage, tout n’a pas été rose, mais, elle a toujours bénéficié de l’amour incommensurable de son mari. Cela a été d’autant plus difficile qu’elle était très belle et confrontée à de nombreuses tentations. ‘’C’est maintenant qu’on ne me drague plus, car j’ai de grands enfants et je commence à devenir vieille. Mais, quand j’étais plus jeune, il ne se passait pas un jour sans qu’on ne me drague dans la rue. Car j’étais très belle et il n’y avait pas un homme sur cette terre qui ne voulait pas de moi comme épouse, modestie à part. Certains étaient prêts à m’offrir monts et merveilles, mais grâce à Dieu, j’ai toujours gardé le cap. Et à chaque fois, je le raconte à mon mari et nous rions ensemble. Entre mon mari et moi, on ne se cachait rien du tout. On se disait tout. Une chose qui est en voie de disparition de nos jours’’, dit-elle.

‘’Envie de claquer la porte…’’

Comme d’autres, elle a été animée par le désir de claquer la porte, mais ses parents veillaient au grain. ’’On épouse une fois un homme et seule la mort vous sépare. Chez nous, on ne connaît pas le vocabulaire divorce’’, ne cessaient de répéter ses parents.  Selon cette grande dame, comme elle aime à se définir, son mari assure tout pour elle, même si, depuis que la crise s’est installée, c’est un peu difficile. ‘’Des fois, quand il doit venir en vacances et qu’il n’a pas les moyens de payer toutes ses charges, je n’hésite pas à vendre mes bijoux. Car c’est lui qui me les avait offerts. Tout ce que j’ai, c’est lui, tout ce que je suis devenue, c’est lui. Donc, je ne ménagerai aucun effort pour le rendre heureux.’’ Fatou Kiné vit séparée de son mari, alors qu’il aurait pu en être autrement. ‘’Nous avions le projet de partir ensemble en Europe, mais le Bon Dieu en a décidé ainsi. Donc, je ne baisserai jamais les bras pour l’aider et qu’importe le prix.’’

Fatou Kiné d’inciter les jeunes à la patience avec leurs maris émigrés. Elle les invite à avoir du caractère, mais aussi à être prête à aider financièrement leurs maris, si le besoin se fait sentir. A défaut, le divorce n’est pas loin.

Enquête

*Nom d’emprunt.

Share This:

À voir aussi

ENTRETIEN AVEC LE COMEDIEN IBRAHIMA MBAYE SOPE   «QUAND JE PENSE QU’ILS VONT VIVRE COMME MOI…»

De la scène à la télévision…Voilà peut-être comment il faudrait résumer le parcours de l’acteur …