Accueil / People / PROFIL – JACK D Enracinement et ouverture dans la composition

PROFIL – JACK D Enracinement et ouverture dans la composition

  Natif de Tambacounda, le chanteur Jack Diabone est malgré tout très attaché à ses origines. C’est pourquoi dans ses chansons, il n’hésite pas à puiser dans le registre musical diola tout en restant ouvert car, influencé par d’autres sonorités.

 Jeune artiste, Jack Diabone n’en est pas moins ambitieux. Loin de se contenter du legs des anciens, il veut faire plus et mieux qu’eux, même s’il souhaite suivre leurs pas. ‘’Ceux qui ont fait de la musique diola ou chanté dans cette langue m’inspirent beaucoup. Mais ma musique à moi est de l’afro beat même si je puise beaucoup dans les rythmes diola et que je chante en diola’’, dit-il.

Jack D comme l’appelle son public trouve que la musique du Sud n’est pas bien exploitée et qu’il reste beaucoup de choses à montrer et à promouvoir. Né à Tambacounda, Jack Diabone reste malgré tout très attaché à son terroir la Casamance. C’est pourquoi il s’appuie sur ses racines culturelles pour développer sa musique. Nonobstant cela, cette dernière reste ouverte sur les sonorités du monde. ‘’Enracinement et ouverture, a dit Senghor et c’est ce que j’essaie de faire à travers ma musique. Je fais beaucoup de recherches afin d’avoir une identité musicale qui m’est propre’’, déclare-t-il.

Son premier single est intitulé ‘’Kayi Noli’’ (Je pense à toi). Il y raconte une histoire d’amour très compliquée voire quasi-impossible. C’est celui d’un homme qui a rencontré l’amour de sa vie pendant des vacances scolaires. Sa chérie la quitte à la fin pour regagner son pays d’origine, laissant derrière elle un amoureux abattu et meurtri par cette brusque séparation. L’histoire est triste et peut toucher quelques cœurs sensibles. Mais le rythme de la chanson est entraînant et ressemble beaucoup à la techno. Ce qui nous change de ce que nous proposent généralement les artistes du sud du Sénégal. Encore que Jack D ne souhaite pas être catalogué ou identifié comme un artiste diola. ‘’Je suis d’abord un artiste sénégalais, ensuite africain. Je ne veux pas qu’on me voie juste comme un artiste diola’’’, précise-t-il d’ailleurs.

L’aventure de Jack D dans la musique a commencé en 2010 avec le jeu concours ‘’xeex sibiru’’ initié à l’époque par le chanteur Youssou Ndour en partenariat avec ‘’roll back malaria’’. Sur les mille candidats retenus au début, seuls dix sont retenus pour être les ambassadeurs de ‘’xeex sibiru’’ dans les régions. Jack D a fait partie du lot retenu et était ambassadeur dans les régions de Tambacounda et de Kédougou. Après cette aventure, il a voulu donné une autre tournure à sa carrière. ‘’Je faisais du cabo avant. Après « xeex sibiru », j’ai commencé à faire des recherches dans la musique afin de me parfaire et donner un autre élan à ma carrière’’, affirme-t-il.

Jack D compte prochainement sortir son premier album. Mais en attendant cela, il tâte le pouls des mélomanes avec ‘’Kayi noli’’.

Enquête

Share This:

À voir aussi

Les précisions de Codou Diop sur la mort de sa sœur Ouly Diop

es précisions de Codou Diop sur la mort de sa sœur Ouly Diop ou Ouly …