Accueil / ECONOMIE / Programme senegalais pour entreprenariat des jeunes- promouvoir une croissance inclusive

Programme senegalais pour entreprenariat des jeunes- promouvoir une croissance inclusive

Le Programme sénégalais pour l’entreprenariat des jeunes (Pse/J) sera lancé le 9 décembre prochain, par le président de la République, Macky Sall, après un appel à candidatures où sur 8000 demandes reçues, 1000 lauréats ont été retenus.

Ces jeunes diplômés porteurs de projets bénéficieront d’une formation pour être aptes à s’insérer dans le secteur de leur choix et de booster la croissance économique. En plus de satisfaire les besoins en compétence pour pourvoir les emplois du secteur productif à l’horizon 2022, le programme a pour finalité aussi de promouvoir la croissance inclusive où les entreprises nationales et internationales trouveront des ressources humaines de qualité pour atteindre leurs missions.

La nécessité, faut-il le souligner, de trouver des passerelles entre les entreprises et les jeunes, demeure une préoccupation majeure. Ceci est d’autant plus vrai qu’il ressort des résultats des sélections du Psej que “30% des personnes ayant déposé leur dossier ont déjà une activité professionnelle et 1/5ème est en recherche d’activités. 60% d’entre eux ont un Bac+2 ou +3 et 25% un Bac +5”.

En plus des 300 heures de cours alternés, il a été relevé que 75% des enseignements seront déroulés par des professionnels et 25% par des universitaires. Ce Programme s’inscrit dans une dynamique de casser les statistiques actuelles qui relèvent que 18% des besoins sont couverts par l’offre de formation et 31% seulement des diplômés de l’Enseignement supérieur arrivent à s’insérer dans le milieu professionnel.

Sud quotidien

À voir aussi

Macky Sall : ’’notre économie a retrouvé sa compétitivité »

Le Sénégal est ’’redevenu actif’’ par le biais d’une compétitivité retrouvée, une situation qui explique …

Indice Ibrahim de la Gouvernance en Afrique le Sénégal occupe la 10e place sur 54 pays

L’indice Ibrahim de la Gouvernance en Afrique (IIAG) de 2017, publié aujourd’hui par la Fondation …