Accueil / POLITIQUE / Projet d’installation du Sénat : Le parti d’Idrissa Seck ne reconnaîtra pas l’institution

Projet d’installation du Sénat : Le parti d’Idrissa Seck ne reconnaîtra pas l’institution

Comme tous les partis du Front Siggil Sénégal, Rewmi a manifesté, au cours de la réunion de son Secrétariat national, sa décision de ne pas reconnaître le Sénat. Une décision prise après une analyse de la situation sociale, économique et politique du Pays. Ainsi, annoncent les camarades d’Idrissa Seck, ‘le Secrétariat national, conformément à ses principes et en phase avec le Front Siggil Sénégal, soutient fortement la décision de non-reconnaissance d’un Sénat et rejette, par conséquent, toute la procédure relative à l’installation de ses membres’.

Source : Walfadjri
Le Secrétariat national du Rewmi présidé par Pape Diouf, a par ailleurs encouragé les leaders le Front Siggil Sénégal ‘pour la constance et la détermination’ dont ils font preuve. Tout en exhortant les militantes et militants du Front à tout faire pour la bonne mise en œuvre des manifestations et de la journée d’action du mois de juillet.

Quant aux conclusions du dernier sommet de l’Union africaine à Accra, elles sont perçues par le Secrétariat national du Rewmi, comme un ‘camouflet diplomatique du gouvernement’ du Sénégal. Et c’est pourquoi le parti de l’ancien Premier ministre Idrissa Seck invite l’Etat ‘à plus de sérénité et de responsabilités (et moins de folklores) sur les questions africaines’. Mais le Rewmi invite surtout le gouvernement à se concentrer sur les solutions des énormes difficultés d’existence des populations.

Constatant les premiers errements dans l’organisation du Bac, notamment à Kaolack, les camarades d’Idrissa Seck considèrent ‘inadmissibles ces légèretés’ et demandent au gouvernement de se munir de toutes les précautions et garanties pour une bonne organisation des examens ‘afin de se départir de ces pratiques inacceptables, conséquences d’une politique laxiste en matière d’éducation et qui sapent la crédibilité internationale des diplômes de nos jeunes étudiants’.

De même que le Secrétariat national du Rewmi juge ‘intolérable’ la situation des populations du quartier Thiawlène de Rufisque, ‘laissées à la merci’ de l’érosion marine.


À voir aussi

Parrainage : Aly Ngouille installe la Commission ad hoc

Partis politiques et membres de la Société civile vont se réunir ce matin au ministère …

Mort de Fallou Sène : Tanor et Aminata Mbengue dénoncent la politisation du dossier

Le secrétaire général du Ps et la présidente des femmes socialistes n’apprécient pas la « politisation » …