Accueil / POLITIQUE / Projet de loi de finances Le Pds exige son retrait

Projet de loi de finances Le Pds exige son retrait

Lors du vote du budget du Ministère de l’Économie, des Finances et du Plan, le président du Groupe parlementaire libéral et démocratique, Me Madické Niang, a demandé purement et simplement le retrait du texte du projet de loi des finances.

L’ajournement des débats et le retrait du texte de projet de loi de finances. C’est l’exigence faite hier par Me Madické Niang lors du passage du Ministre de l’Économie Amadou Ba à l’Assemblée nationale. La raison évoquée par le député libéral est liée, pour reprendre ses propos,  ‘’au  manquement aux textes réglementant les lois de finances’’. Il s’agit, dit-il, principalement la LOLF, notamment dans les dispositions concernant la transparence, la sincérité budgétaire, l’équilibre général du budget. Toujours est-il que selon Me Madické Niang, on risque de créer encore un déséquilibre dans le projet de finances. ‘’Le mieux est, entre nous, de reprendre le texte, en faire le toilettage’’, ressasse-t-il, avant de préciser qu’il nous reste trois jours sur les délais constitutionnels. ‘’Nous sommes à 57 jours alors qu’on a 60 jours.’’ Les autres éléments qui exigent le rejet dudit projet de loi est la présence de corps étrangers dans le budget. ‘’Il n’y a plus de secrétaires d’état dans le gouvernement. Pourtant, on leur donne des salaires et de l’argent de transfert dans le budget du secrétaire d’état au réseau ferroviaire, du secrétaire d’état à l’accompagnement des organisations paysannes et du secrétaire d’état au PUDC’’, a révélé Me Niang. Qui évoque également les autorisations faites au Président de la République d’emprunter pour mille six cent quatre-vingt-six milliards et les incohérences et contradictions sur les chiffres, les confusions sur les titres de la nomenclature budgétaire, les énormes différences sur les chiffres d’une rubrique à une autre. A l’en croire, la confusion s’accentue lorsque, dans le document portant budget programme, le ministre fait ressortir un solde budgétaire global et un solde budgétaire de base avec respectivement -367 milliards et -87 milliards. ‘’Cela n’apparaît pas dans la loi de finances 2018. Un désordre total ! Une confusion inadmissible’’, s’alarme-t-il. Au niveau des Ressources FSE (le fonds de soutien à l’énergie), il  y a un problème avec ces ressources, précise-t-il. ‘’Elles apparaissent et disparaissent. Elles apparaissent en ressources et parfois elles paraissent après budget général dont comptes spéciaux du trésor compris’’, a fait savoir Madické Niang. Qui ajoute : ‘’si on les intègre,  le budget serait à 3759 milliards. Le budget serait en déséquilibre.’’

 Z BADJI

À voir aussi

Abdoul Aziz Diop tailllade l’ancien «rastaman» Seydou Guèye

Le secrétaire général des cadres libéraux. Abdoul Aziz Diop a repris sa plume pour répondre …

Karim Wade ne sera pas à Conakry

Depuis quelques temps, Karim Wade est annoncé en Guinée Conakry.  Mais il semblerait que Wade-fils ne …