Accueil / ACTUALITES / PROJET DE REFORME DES INSTITUTIONS Macky Sall va écrire l’hymne des futures générations

PROJET DE REFORME DES INSTITUTIONS Macky Sall va écrire l’hymne des futures générations

Dans la capitale, ça bavarde très fort. Mais le chef de l’État ne compte pas se laisser impressionner. S’il poursuit sa politique, il va écrire l’hymne du futur. Oui, ces réformes  ne sont pour ces Sénégalais d’en haut, mais pour le petit peuple. Ces  générations futures à qui il faut penser.

Nous avons deux hymnes. L’hymne à la Nation, et l’hymne à la jeunesse. Nous avons cette chanson « Africains, africains ». Et pourquoi pas l’hymne des futures générations. Ces réformes constitutionnelles veulent un meilleur devenir, pour les jeunes sénégalais. Et c’est Macky Sall qui est l’initiateur. Mais cela demande beaucoup de sacrifices. Il faudra revoir certains systèmes. La force de l’Amérique réside en sa pluralité ethnique, géographique, historique. Ils sont tous Américains. Que l’on soit noir, jaune, blanc, que l’on vienne de Porto Rico, des îles, d’autres pays, vous êtes sur les terres des Yankees. Un brassage qui fait de cette Nation une force qui puise ses racines partout.

Le Sénégal, depuis quelque temps, ne doit plus être l’otage de cette élite. Ce pays  n’appartient pas à cette élite qui a choisi d’hypothéquer les pouvoirs. Depuis les indépendances et même avant, elle est là. Gravitant dans ou aux côtés du pouvoir. Elle n’est plus dans le système, mais elle s’accapare de tout. Le pouvoir de Macky Sall veut renverser cette tendance, en offrant à tous les Sénégalais, sans distinction, cette chance. Des réformes, pour la vendeuse de couscous, le mécanicien, le jardinier, le diplômé sans emploi, le paysan du Sud, le pêcheur de la Petite côte, le pasteur, les handicapés, bref à ces tous ceux qui ont envie de voir, le Sénégal sous un autre visage. Aujourd’hui, ces personnes aux revenus modestes veulent un meilleur avenir. Un bien-être sous toutes les formes. Participer à l’essor du pays. Ces Sénégalais qui ont envie, d’un mieux-être social, d’une meilleure éducation pour leurs enfants, des conditions de vie plus agréables. Depuis des années, les Sénégalais n’ont jamais connu de soubresauts. Nous sommes un peuple civilisé et pacifique. Très à cheval sur les valeurs. Nous n’avons rien perdu de cela. Il suffit juste de battre le rappel des troupes. Depuis 2000, le Sénégalais, le môme de la case des tout-petits jusqu’à l’adolescent qui vient de décrocher le baccalauréat a compris. La force est dans les cases, les bâtiments bringuebalants, les foyers éclairés à la bougie… Une force qui sait dire oui, quand il le faut.

C’est ce Sénégal  de la solidarité, de la grande amitié, de la grande famille, que certains essaient de camoufler. Mais que Macky Sall compte hisser haut et fort. Une générosité qui ne plaît pas dans certains cercles huppés. Là où on ne pense qu’à la petite famille. Un égoïsme qui n’était pas sénégalais. Et Macky Sall veut réparer cette inégalité. Cette frontière qui ne fait pas avancer les grandes Nations. Il faut toutes les sensibilités pour faire émerger ce Sénégal.  Qu’importe le prix à payer, les Sénégalais attendent le feu vert du chef de l’État, excepté quatre pelés et un tondus.

Ndèye DIAW

À voir aussi

Levée de l’immunité parlementaire- la commission ad hoc fait faux bond à Khalifa Sall et à ses avocats

Aymérou Ngingue et ses collègues de la commission ad hoc ne sont pas déplacés, hier, …

Communiqué du Conseil des ministres du mercredi 22 movembre 2017

Le Président Macky Sall a réuni le Conseil des ministres mercredi 22 novembre 2017 à …