Accueil / Education / Projet école-entreprise Mamadou Talla annonce le démarrage  de la phase test avec 1500 jeunes

Projet école-entreprise Mamadou Talla annonce le démarrage  de la phase test avec 1500 jeunes

Le Ministre de la Formation professionnelle, de l’Apprentissage et de l’Artisanat, Mamadou Talla a annoncé hier le démarrage prochain d’une formation professionnelle dans plusieurs métiers. Ceci permettra d’améliorer l’employabilité des jeunes.

Le Premier ministre, M. Mahammed Boun Abdallah Dionne, en  présidant  en début février la 17e édition  du forum du premier 1er emploi du Mouvement des Entreprises du Sénégal (MEDS), avait annoncé le lancement du projet formation-école entreprise. Hier, ce fut le tour du Ministre de la Formation professionnelle, de l’Apprentissage et de l’Artisanat, Mamadou Talla, d’annoncer le démarrage incessamment de la phase test. « Quelque 1.500 jeunes sélectionnés dans le cadre du projet école-entreprise, vont démarrer une formation professionnelle dans plusieurs métiers, afin d’améliorer leur employabilité », a-t-il informé lors du lancement officiel du projet de formation école-entreprise. Pour lui, ces jeunes ont été sélectionnés parmi les 15 000 qui se sont inscrits sur la plateforme du Ministère de la Formation professionnelle.  Ce  projet est financé à plus de 5 milliards FCFA et soutiendra la formation de 10 000 jeunes. Il est piloté sous la directive du Président de la République, qui avait demandé que 30 pour cent des sortants du cycle fondamental soient orientés vers la formation professionnelle et technique à l’horizon 2025. D’après M. Talla, l’Etat va verser une allocation mensuelle de 40.000 francs CFA à chaque apprenant dès la première année de formation, 20.000 CFA la deuxième année et 10.000 en troisième année. A cette occasion, il a précisé que l’entreprise formatrice devra verser le différentiel à partir de la deuxième année. Concernant cette phase-test, au moins 600 entreprises formatrices identifiées se sont engagées à mettre à disposition des places de formation dans les métiers retenus, à savoir l’agriculture, la mécanique, la restauration, la pêche, l’habitat social, entre autres domaines. Pour rappel, dans son le discours de nouvel an, le Président de la République, Macky Sall avait dit : « Comme l’éducation et la formation, l’emploi des jeunes reste une priorité nationale. C’est l’objet de la nouvelle initiative d’insertion professionnelle dotée d’un Fonds national pour l’Entreprenariat Rapide ». Et il a ajouté que pour l’exercice 2018, 30 milliards de FCFA seront ainsi dédiés à l’auto emploi des jeunes et des femmes, selon des procédures et modalités simplifiées, pour accompagner et soutenir leurs projets.

Zachari BADJI

À voir aussi

Miss maths et Miss sciences 2018 : Macky Sall félicite les lauréates

Khadidiatou Coulibaly de la Maison d’éducation Mariama Bâ de Gorée et Fatou Betty Barro Mbodji …

UGB : La CESL écrit à Macky

La coordination des étudiants de Saint-Louis a adressé une lettre ouverte au président de la …