Accueil / SANTE / Promotion du lavage des mains : En pensant à la lutte contre les maladies diarrhéiques

Promotion du lavage des mains : En pensant à la lutte contre les maladies diarrhéiques

Le ministère de la Santé et le fabricant de savon Safegard se sont alliés à l’Unicef pour dispenser des produits d’hygiène et faire la promotion du lavage des mains dans les écoles, à travers le pays.
‘Se laver les mains avec du savon, c’est un moyen efficace de prévenir les fièvres et maladies telles que les diarrhées, pneumonies et le virus de la grippe H1N1. C’est l’une des interventions les plus abordables et efficaces pour prévenir les décès de jeunes enfants’. Cette affirmation a été faite par le représentant du fabricant du savon Safegard, Benjamin Anne, hier lors de la présentation du projet de la campagne de sensibilisation du lavage des mains à l’école. D’après lui, le simple fait de se laver les mains peut être sauveur de vies. Car, selon Benjamin Anne, les diarrhées sont à l’origine de près de 17 % de l’ensemble des décès d’enfants de moins de cinq ans. ‘Au plan mondial, on estime que la diarrhée tue 1.5 million d’enfants de moins de cinq ans chaque année, plus que le Sida, le paludisme et la rougeole réunis’, renseigne-t-il.

Aussi, poursuit-il, ‘c’est dans l’esprit de mettre un terme à ce genre de situation désastreuse que notre structure a voulu démarrer ses activités au Sénégal dans les écoles en liant un partenariat avec le ministère de la Santé et l’Unicef en vue de sensibiliser les élèves sur l’importance d’avoir les mains propres’. En effet, il est scientifiquement établi que se laver les mains au savon constitue un acte d’une haute portée sanitaire qui peut sauver des millions de vies humaines. De l’avis de Benjamin Anne, il est important de pousser les enfants à garder leurs mains propres, surtout après avoir été aux toilettes, avant et après chaque repas et après avoir joué dehors. ‘Cela les aide à éviter les germes qui peuvent les rendre malades’, soutient-il.

Représentante du ministère de la Santé, Awa Ckeikh Séye, dira que ‘le lavage régulier des mains au savon réduit les maladies diarrhéiques de 50 % et les infections respiratoires de 25 %. C’est pourquoi, la communauté internationale, à travers l’Oms, l’Unicef, la Banque mondiale a jugé nécessaire d’organiser, chaque année, la journée mondiale de lavage des mains en vue de remobiliser les Etats et les acteurs de développement autour de la lutte contre les maladies diarrhéiques, deuxième cause de mortalité chez les enfants dans le monde’.

Awa Cheikh Sèye soutient qu’au ‘Sénégal, le ministère de la Santé et de la Prévention par le biais du Service national de l’éducation et de l’information pour la santé (Sneips), ayant bien compris l’enjeu de cette stratégie simple efficace et peu coûteuse, s’efforce constamment de faire prendre conscience aux populations du rôle primordial du lavage des mains dans la lutte contre la maladie’. Au fil des années, ajoute-t-elle, ‘les multiples campagnes de promotion de lavage des mains, combinées avec d’autres stratégies telles que la vaccination, la supplémentation en vitamine A, le déparasitage ont donné des résultats tangibles sur le terrain’.

En effet, selon l’Enquête démographique et de Santé V, dont le rapport préliminaire vient d’être publié, le taux de mortalité infanto-juvénile a fortement baissé en passant de 121 ‰ en 2005 à 72 ‰ en 2010. Et si cette tendance se poursuivait, notre pays pourrait atteindre l’objectif 4 des Omd qui est de réduire de 2/3 la mortalité des enfants de moins de cinq ans.

Cependant, la représentante du ministre de la Santé affirme que ‘des résultats aussi satisfaisants n’auraient pu être obtenus sans la participation active de privés comme P&G fabricant du savon Safegard qui appuie le ministère de la Santé dans sa politique de promotion de la santé de la mère et de l’enfant’. Elle a rappelé, P&G a signé avec le ministère de la Santé un protocole de partenariat qui a permis de sensibiliser en moins de trois ans plus de 12 mille mères/an sur la vaccination, l’allaitement maternel, l’importance de l’hygiène.

Paule Kadja TRAORE

Walf

À voir aussi

Cancer du col: Un vaccin introduit dans le PEV

En prélude au lancement de l’introduction du vaccin contre le cancer du col de l’utérus …

La dengue arrive à Dakar

Après Fatick, Touba et Rosso Sénégal, la dengue se signale à Dakar. Selon la Rfm …