Accueil / ECONOMIE / Promotion du tourisme local : Echange de bonnes pratiques à Dakar

Promotion du tourisme local : Echange de bonnes pratiques à Dakar

Le ministère du tourisme et des transports aériens développe actuellement un vaste programme de promotion du tourisme local avec notamment l’érection de zones prioritaires entre Lompoul, Podor et le Lac de Guiers. C’est dans ce cadre qu’une rencontre d’échanges de bonnes pratiques en matière de tourisme responsable s’est tenue à Dakar pour évaluer les expériences de tourisme local vécues dans notre pays.
Les animateurs de l’Organisation Nationale des Intégrés du tourisme au Sénégal (ONITS) peuvent afficher le sourire. L’Etat du Sénégal a choisi le tourisme sain et responsable comme secteur pilote pour doper la croissance. En procédant à l’ouverture des assises de Dakar consacrées à l’échange des bonnes pratiques entre les promoteurs de tourisme responsable, Elimane Amédine Sy directeur de cabinet du ministre du tourisme et des transports aériens n’a pas manqué de relever cette option. En réalité la rencontre de Dakar vient conforter la vision du Chef de l’Etat qui tient à développer au Sénégal un tourisme planifié, maîtrisé, sain, respectable, respectueux de nos mœurs et profitable à l’Economie nationale et aux nationaux. Amdy Sène directeur de la réglementation et du contrôle au Ministère du Tourisme et des Transports Aériens estime pour sa part que cette initiative est un axe fort de la stratégie nationale de diversification de nos produits touristiques et d’implication des populations locales. Après avoir beaucoup misé sur le tourisme balnéaire et le tourisme d’affaires, le Sénégal s’inscrit résolument dans cette dynamique de promotion des structures hôtelières locales regroupées principalement au sein de l’ONITS. C’est tout le sens qu’il faut donner au programme de développement du tourisme local lancé par le Ministère du Tourisme et des Transports Aériens. La zone située entre Lompoul, le lac de Guiers et Podor est déclarée à cet effet zone prioritaire avec à la clé l’érection de petites et moyennes structures touristiques à même de respecter les normes de tourisme sain et responsable pour la lutte contre la pauvreté surtout en milieu rural.

À en croire Doudou Gnagna Diop Président de l’ONITS un des maîtres d’œuvre de cette rencontre de Dakar, l’implication des collectivités dans la promotion du tourisme sain et responsable est centrale en ce sens que les élus locaux constituent des relais de choix entre les décideurs et les populations locales. Le tourisme responsable poursuit-il peut compter sur des niches porteuses au Sénégal. Un contrat sera d’ailleurs signé dans les prochaines semaines entre l’ONITS et un Tour Opérateur italien du nom de Viaggi Solidali. Une manière de booster le tourisme responsable dans notre pays à travers la promotion des petites et moyennes structures hôtelières établies le plus souvent aux côtés des populations locales. Plusieurs ONG italiennes de même que la région piémontaise ont rehaussé de leur présence ces assises de Dakar qui feront sûrement date d’autant plus que la grappe « Tourisme Industries Culturelles Artisanat » est inscrite en bonne place sur les tablettes de la stratégie de croissance accélérée chère au gouvernement du Sénégal.


À voir aussi

Rufisque offshore : Total cède 30% à Petronas

La Malaisie met les pieds dans le pétrole sénégalais. Selon Les Echos, Total a cédé …

Mboumba: Le Puma injecte 30 millions pour réhabiliter la canalisation

30 millions de nos francs, c’est le montant que le Puma a injecté pour la …