SOCIETE

PROTECTION DE L’ENFANT Enda Jeunesse Action dénonce le manque  de centres d’accueil

  • Date: 1 décembre 2016

Préoccupé par la situation difficile que vivent les enfants de la banlieue, Enda Jeunesse Action mène des activités pour la protection de cette couche. Le manque crural des structures où des enfants doivent être accueillis, a été dénoncé par les membres de cette organisation. C’était lors de la tenue d’un atelier de renforcement de capacités pour les défenseurs de la cause des enfants, à Yeumbeul Nord

Un comité pour la protection de l’enfant, a été également mis en place. Pour Fulbert Gomis, responsable d’Enda Jeunesse Action dans le département de Pikine, « plusieurs activités ont été pour le moment tenues à travers toute la banlieue. Il sera question de renforcer la capacité de ceux qui s’activent dans le domaine de la protection de l’enfant, à travers un atelier qui a été tenu à la maison communautaire de Yeumbeul Nord », poursuit-il. Selon monsieur Gomis, « les enfants, ont droit à la protection au sein de la société. Les formateurs doivent appliqués les textes juridiques concernant la défense de cette couche. Ces séances de formation impliquent les porteurs des organisations communautaires de base. Et pour faire l’état des lieux, des réunions ont été encore organisées ». Fulbert Gomis qui représente Enda Jeunesse Action dans le département de Pikine, ajoute que « le manque curial des centres d’accueil et autres établissements pour protéger les enfants, peut être à l’origine de la situation difficile que cette couche est en train de vivre. Ce constat général qui a été fait, touche presque beaucoup de localités de la banlieue », explique toujours notre interlocuteur. Pour lui, « une plaidoirie va être faite auprès des autorités pour la réalisation de structures d’épanouissement pour les enfants et l’organisation d’un atelier à Yeumbeul, va améliorer les conditions des formateurs et de leurs élèves. C’est un moyen de renforcement des diapositives au niveau des établissements et autres. L’accès à l’école pose souvent problème pour certains enfants qui quittent les classes très tôt, sans aucune qualification. Depuis des années, Enda s’active pour l’insertion et l’épanouissement des enfants qui sont confrontés à beaucoup de problèmes, surtout en banlieue », dira-t-il.

L’atelier s’est tenu en présence de Jules Guèye qui représentait le maire de la localité, des modérateurs qui travaillent dans le domaine de la protection de l’enfant, des « Bajènou Gokh », d’Ampagaye Diatta, de Maguette Coly, des éducateurs des enfants, entre autres. Force est de rappeler que ces activités qui sont en train d’être organisées par Enda et ses partenaires, ont eu lieu au moment où l’état du Sénégal a pris des mesures pour retirer les enfants de la rue et de les protéger.

Sada Mbodj

Leave your comment

Please enter your name.
Please enter comment.

1 2 3 4 5

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15