Accueil / SOCIETE / Protection des enfants- Abris et ses partenaires s’engagent

Protection des enfants- Abris et ses partenaires s’engagent

 Des  campagnes de sensibilisation sont en train d’être déroulées au niveau de la banlieue, précisément à Yeumbeul-Nord, pour limiter les cas de mauvais traitements dont les enfants ont toujours été victimes. L’Ong Abris est l’initiatrice du programme, accompagné par Enda Jeunesse Action, Plan International, ainsi que d’autres acteurs pour la protection des enfants.

D’après Marte William, qui est  la coordonnatrice du projet Abris (Addressing Children Right in Sénégal), « la rencontre qui a eu lieu dans la commune de Yeumbeul-Nord, vise à renforcer les capacités des acteurs d’où l’importance qui se trouve sur la mise en œuvre des activités de sensibilisation à l’endroit des populations par apport aux mauvais traitements que les enfants sont en train de subir.

Ce programme, qui a été financé par  Plan International, a été mis en œuvre par l’Ong Enda Jeunesse Action dans le département de Pikine.

Le thème qui a été choisit, c’est : « Lutter contre le trafic et la mendicité des enfants », explique Mme William.

Selon elle, « les Ocb répondant à cette manifestation vont recevoir des formations sur le référencement des enfants victimes de traites. Des stratégies dénommées systèmes d’information pour assister les enfants victimes ou perdus vont être encore mis en place, surtout en ce qui concerne leur prise en charge à travers différentes structures ».

Toujours est-il que pour la coordonnatrice du projet Abris, « des enquêtes, qui ont été menées, ont montré qu’il existe des schémas à dérouler. Les acteurs en sont à la phase de finalisation pour le renforcement de capacités sur les Ocb. Il va falloir donc identifier à l’issue des activités qui sont être organisées, le nombre d’enfants victimes dans le département de Pikine et autres ».

D’après Abdoulaye Wade, président des enfants du Groupement scolaire du Cem Momar Marième Diop de Yeumbeul, qui a participé à cette rencontre, « les enfants sont mieux placés pour combattre eux-mêmes le fléau qui touche cette couche ».

Il a décrié les mauvais traitements qui pèsent sur les enfants. Selon Maguette Coly, qui est le point focal dans l’arrondissement des Niayes, par apport à la protection des enfants, « la rencontre entre acteurs est venue à son heure. La commune de Yeumbeul-Nord est en situation de réflexion par rapport à un système d’information rapide pour la protection de l’enfant, qui doit être mis sur pied surtout quand on constate que les enfants sont dès fois égarés et que leurs parents tardent à les retrouver, alors que ces enfants sont entre les mains de ceux qui les ont trouvés dans la rue.

Le système va se faire en collaboration avec le maire de la localité, qui a bien facilité la tache aux acteurs qui sont enclavés dans la commune de Yeumbeul-Nord. Les enfants sont réellement exposés à plusieurs problèmes, surtout au niveau des localités enclavées de la banlieue comme Yeumbeul.

Les délégués sont également impliqués dans le combat pour identifier ceux qui viennent de loin pour s’installer dans des zones sans se signaler.

Pour Sada Mbodj, le président de la Synergie de la lutte contre toutes formes de violences qui pèsent sur les personnes vulnérables (Slvf), « ces programmes du genre doivent être vulgarisés pour conscientiser les populations sur les différents maux dont les couches vulnérables comme les enfants souffrent ».

Sada Mbodj

À voir aussi

Accident sur l’axe Dahra-Louga Un mort et 06 blessés graves

La route a encore tué dans le département de Linguère. Hier, vers les coups de …

Hivernage Des oiseaux granivores ravagent les champs à Linguère

Plusieurs localités du Djoloff sont dans l’inquiétude. En effet, des oiseaux granivores sèment, depuis trois …