téléchargement (3)

PROTECTION DU LITTORAL Des mesures contre l’érosion côtière

En Conseil des ministres, le président Sall a annoncé la mise en place d’une Stratégie nationale  de la lutte contre l’érosion côtière  dont un quart du littoral sénégalais est actuellement victime.

 L’érosion s’accélère sur les côtes sénégalaises. Tous les moyens sont donc bons pour lutter contre ce phénomène. Par conséquent, le président Macky Sall a demandé au Gouvernement de mettre en œuvre, au-delà des actions en cours, une Stratégie nationale de lutte contre l’érosion côtière, pour protéger toutes les localités vulnérables du littoral, et apporter l’appui nécessaire aux populations. En effet, selon le locataire du Palais, il urge d’élaborer une cartographie globale des zones et populations impactées par l’érosion côtière, de procéder à un aménagement préventif optimal du littoral national, et d’accélérer l’exécution du projet de réhabilitation de la « Brèche de Saint-Louis » ainsi que des projets développés dans les sites touristiques de la Petite Côte. Dès lors, Macky Sall  demande à son Premier ministre de tenir, dans les meilleurs délais, un Conseil interministériel consacré à la lutte contre l’érosion côtière.

Par ailleurs, dans le cadre de la sécurité civile des bâtiments et établissements humains, le président de la République a exhorté le Gouvernement en cette veille d’hivernage, à prendre toutes les mesures préventives nécessaires, pour parer aux risques d’accidents et de catastrophes, notamment au niveau des établissements recevant du public. Aussi, a-t-il indiqué à son équipe gouvernementale la nécessité d’activer toutes les commissions régionales et auxiliaires de protection civile, de déployer un programme de sensibilisation des populations, de mener un audit général des équipements électriques et de protection civile de tous les bâtiments recevant du public, et de veiller à l’actualisation des Plans d’Organisation des Secours (ORSEC), ainsi qu’à l’équipement en paratonnerres des localités et sites sensibles.

En ce qui concerne  la modernisation du système national de santé, à travers notamment, l’accroissement continu des ressources budgétaires et moyens logistiques alloués au secteur, le Président Sall a rappelé l’importance primordiale qu’il accorde à la densification de la carte sanitaire, à l’amélioration des conditions d’accueil aux services d’urgence, de la qualité de la prise en charge médicale et sociale des malades. Dans ce cadre, le chef de l’État lance un appel à tous les acteurs du secteur de la Santé, pour un dialogue social de qualité avec le Gouvernement, en vue d’asseoir les bases d’un système national de santé performant. Le président de la République invite également le Gouvernement, en rapport avec les Collectivités territoriales, à mutualiser les ressources humaines, matérielles et financières injectées dans ce secteur, et demande au Premier ministre de procéder à l’évaluation globale de la Couverture Maladie Universelle (CMU), deux ans après son lancement.

Abordant le développement stratégique du sous-secteur de l’électricité et l’inauguration, le lundi 13 juin 2016, de la centrale électrique de Contour Global, sise au Cap des Biches, d’une capacité de 53 MW, le chef de l’État a fait part de son ambition de doter le Sénégal d’une production électrique disponible, suffisante, de qualité et à moindre coût, tenant compte du mix énergétique, de la montée en puissance des énergies renouvelables, et de l’exploitation prochaine des réserves pétrolières et gazières découvertes aux larges de nos côtes.

Dans cette perspective, le président de la République rappelle au Gouvernement l’urgence de finaliser le plan stratégique de développement de la SENELEC, l’évaluation du Contrat de performances État-SENELEC, et la validation du nouveau plan de production électrique.

Mouhamadou BA

Voir aussi

telechargement-2

PROTECTION SOCIALE “Plus de 450.000 ménages vulnérables inclus dans le Registre national unique”

Plus de 450.000 ménages vulnérables seront inclus dans le Registre national unique (RNU) de la …