Accueil / ECONOMIE / PSE- Dr Macoumba Diouf invite les jeunes à l’agriculture

PSE- Dr Macoumba Diouf invite les jeunes à l’agriculture

 Le docteur Macoumba Diouf, maire de la commune de Latmingué, est convaincu que la réussite du plan Sénégal ne se fera pas sans les régions de l’intérieur. Acteur clé de l’agriculture et l’horticulture, il invite les jeunes étudiants aux activités culturales pendant la saison des pluies.

L’Amicale des élèves et étudiants ressortissants de la commune de Latmingué, qui organisait ce weekend, une journée de don de tickets couplée d’une conférence sur le Plan Sénégal Emergent, a permis à l’édile de la commune, Dr Macoumba Diouf d’appeler les jeunes étudiants à s’investir dans l’agriculture dans leurs localités. «Je suis en train de mobiliser des fonds pour créer des activités créatrices de revenu. Actuellement, nous encadrons les jeunes de la commune de Latmingué dans le domaine de l’agriculture, en les dotant de matériel agricole. Sur initiative du chef de l’Etat,  nous venons de lancer le projet «une Asc un Champ». Et nous invitons les étudiants de la commune à la culture de la terre», a-t-il fait savoir. Prenant exemple sur lui, il dira : «personnellement, j’ai arrêté les travaux des champs en troisième année de faculté. Si on veut que le Sénégal émerge par l’agriculture, il faut qu’on pratique une autre agriculture.»

Etant un acteur principal du secteur, Dr Diouf a fait savoir aux étudiants non originaires de la région de Dakar, que l’émergence quittera les régions de l’intérieur pour rejoindre Dakar. «C’est dire faire le développement intégral du Sénégal. Dans ces zones, il y a plus d’espace pour cultiver, pêcher, produire et élever. Donc, on doit produire au niveau de nos terroirs d’origines et les localités les plus reculées du pays  pour servir les centres urbains», a-t-il insisté.

Sur le plan purement économique, Dr Diouf dira que cela va créer la richesse, favoriser les échanges économiques, les productions agricoles et horticoles pour l’exportation vers les autres pays et faire rentrer des devises, équilibrer la balance commerciale et créer la croissance. «Je suis foncièrement convaincu que l’émergence du pays se fera à partir des régions de l’intérieur ou  elle ne se fera pas», a-t-il assuré. Le maire de la commune a octroyé un soutien financier de 2.500.000 F Cfa aux étudiants de sa localité pour faire face à certaines difficultés à l’Ucad.

Ibrahima Khalil DIEME

Share This:

À voir aussi

DIAGNOSTIC DES EXPLOITATIONS FAMILIALES L’autoconsommation estimée à moins de 2% à Dakar

La CICODEV a organisé, hier à Dakar, une session de partage et de validation des …