Accueil / FAITS DIVERS / PUBLICATION DE PHOTOS OBSCENES Nadège et Liliane risquent 2 ans dont 6 mois ferme

PUBLICATION DE PHOTOS OBSCENES Nadège et Liliane risquent 2 ans dont 6 mois ferme

Nadège et Liliane ont été jugées, hier jeudi, devant le Tribunal des flagrants délits de Dakar, pour diffusion d’images à caractère pornographique et menaces de mort. C’est sur ces entrefaites que le maître des poursuites a requis à leur encontre une peine de 2 ans dont six mois de prison ferme. L’affaire a été mise en délibéré pour jugement devant être rendu le 22 mai prochain.

L’affaire opposant Nadège, l’ex-femme de Djily Création, et Ndèye Coumba Lilianne Koité, à Fatoumata Lika Dioum, a été jugée, hier, à la barre du tribunal des flagrants délits de Dakar. En effet, les mises en cause sont accusées de diffusion d’images obscènes contraires aux bonnes mœurs et association de malfaiteurs. Il faut dire que tout est partie de la plainte de Lika, reprochant aux prévenues de diffuser ses photos nues sur les réseaux sociaux. Attraite à la barre, hier, Ndèye Coumba Liliane a donné sa version des faits. Elle explique : « J’ai connu Nadège par l’intermédiaire de Lika. Au cours d’une conversation, l’ex-femme de Djily création m’a envoyé des images montrant les photos nues de Lika Dioum. C’était pour me demander de la conseiller d’arrêter. Les photos étaient publiées sur sa page et Nadège me disait que beaucoup de ses amies croyaient que c’est elle Lika Dioum. Lorsque j’ai renvoyé les photos à Lika, elle m’a fait savoir que les photos ont été truquées ». Sur une question de savoir à qui elle a envoyé lesdites photos, elle répond : « je les ai envoyé à  4 personnes pour leur prouver que tout ce qu’elles me disaient sur Lika était vrai ».

Pour sa part, Nadège Da Suza a reconnu avoir envoyé les photos, mais ne les a pas publiées sur Facebook. « Ce sont nos amis en commun, Lika et moi, qui m’ont envoyé les photos sur ma page Facebook, disant que je suis Lika Dioum. Et comme Liliane est sa cousine, je  lui ai envoyé les photos pour lui demander de parler avec elle. Mais à ma grande surprise, j’ai constaté que les photos publiées étaient faites dans ma propre chambre, c’est-à-dire dans la maison de Djily », a-t-elle dit. A l’en croire, elle n’avait jamais eu l’intention de la menacer.

Entendu en qualité de témoin, Ibra Niane, tailleur de son état et par ailleurs petit frère de Djily création, a informé à la barre avoir assisté à la première rencontre entre la partie civile et Nadège. « Lika entretenait une relation amoureuse avec un gars et à chaque fois, elle entrait dans les toilettes pour prendre des photos qu’elle envoyait à son chéri. Nadège lui a toujours dit que ce qu’elle faisait n’est pas bon. Un jour, Nadège m’a envoyé les images pour me faire savoir que c’est dans notre maison qu’elles ont été prises », a-t-il témoigné. Pour sa part, le maître des poursuites a soutenu que les photos présentent la partie civile qui était toute nue. Et ceci est contraire aux bonnes mœurs. C’est la raison pour laquelle, le parquetier a demandé au tribunal de déclarer  Nadège et Liliane coupables du délit de diffusion d’images obscènes et de les relaxer du chef d’association de malfaiteurs. Pour la peine, de les condamner chacune à deux ans dont 6 mois de prison ferme. Un réquisitoire trop sévère, selon Me Barro, avocat des prévenues.  « Lika, la diabolique fille, est de mœurs légère. Elle est à l’origine de ce scandale. Et comment on peut comprendre une dame qui dit j’avais envoyé des photos où je suis nue à mon copain marocain. Ce dernier avait promis de me marier mais entre temps, on a eu des problèmes et  Il a commencé à me menacer de les publier sur les réseaux », s’est interrogée la robe noire, selon qui la partie civile devait aussi être arrêtée. Pour finir, l’avocat estime que ses clientes sont innocentes. Toutefois, il a plaidé à titre principal la relaxe et à titre subsidiaire la clémence du tribunal. L’affaire a été mise en délibéré pour le 22 mai prochain.

Cheikh Moussa SARR

Share This:

À voir aussi

AGRESSION DE GASTON MBENGUE Est-ce dû à son engagement politique ?

Opérateur économique, Personne ressource à Louga dont il préside l’ASC Ndiambour, connu pour son rôle …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *