Accueil / Education / Qualification professionnelle L’ONFP casque plus de 19 millions F CFA

Qualification professionnelle L’ONFP casque plus de 19 millions F CFA

Le Directeur général de l’Office national de formation professionnelle (Onfp), Sanoussi Diakité, a présidé hier la cérémonie d’ouverture de la formation au titre professionnel d’aptitude au métier de « Responsable formation » aux demandeurs de formations. D’un coût total de 19 millions FCFA, cette formation va contribuer à l’amélioration de la productivité au travail par la qualification professionnelle.

« C’est une fonction qui est localisée dans les entreprises, dans le domaine de la gestion des Ressources humaines. Mais la fonction formation dans l’entreprise mérite d’être davantage valorisée puisque la formation est un investissement important dans une entreprise et il faut savoir rentabiliser un investissement », a d’emblée relevé M. Sanoussi Diakité, Dg de l’Office national de formation professionnelle (Onfp). Selon lui, de l’analyse du besoin, jusqu’à l’évaluation de l’impact d’une formation en passant par le montage d’une opération de formation, l’animation d’une session de formation, le dimensionnement budgétaire d’une action de formation, tout cela, ce sont des responsabilités que doit assumer celui qu’on appelle Responsable de formation dans une entreprise. « A la fin, les participants vont, s’ils le méritent, avoir le titre de responsable formation classé à la huitième catégorie de la convention  collective du commerce comme employé supérieur », a-t-il laissé entendre, précisant que c’est la première fois qu’au Sénégal qu’on va organiser une telle formation qualifiante. Ainsi, le Dg de l’Onfp de rappeler que Le coût global de la formation est d’environ 19 millions de francs. « Le centre info qui est notre partenaire nous a dépêché des experts qui vont animer la formation, en plus d’une contribution de 9 millions de FCFA », a-t-il fait savoir.

Concernant la sélection, M. Sanoussi de préciser qu’ils ont procédé à une sélection rigoureuse et équitable, juste et lucide. « Nous avons toutes les catégories professionnelles qui s’y retrouvent. Nous avons l’Administration, l’entreprise privée, le Ministère de la Formation professionnelle et quelques agents de l’Onfp », a-t-il dit, ajoutant que la durée de la formation est de 10 jours,  et 8h par jour.  Cette fonction « responsable formation »  est, selon le Dg, un peu laissée en rade dans les entreprises. Car on confie cela à des gens qui pratiquent cela sur le tas ou qui ont un parcours d’enseignant, mais pas responsable formation. Ce n’est pas tout à fait l’enseignant, c’est une fonction qui a des dimensions marketing, d’animation de groupe, d’évaluation d’impact, de planification… « Dans nos entreprises, on cherche la compétitive, on cherche des marchés. Or, les ressources humaines contribuent à l’efficacité et à la formation des entreprises, mais il faut avoir la capacité de produire des biens et des services en norme. Donc il faut former des agents, et de manière efficace, à savoir au regard des enjeux de l’entreprise », a-t-il fait savoir, ajoutant que le responsable formation, en exerçant son métier dans une entreprise, va directement agir sur la productivité du travail. Et agir sur la productivité du travail, c’est agir sur la productivité en général et sur la croissance. « Elle permet d’accompagner le développement professionnel des acteurs de la formation. Elle permet aussi d’avoir une ressource humaine qui permettra de contribuer à l’amélioration de la productivité du travail. Ils vont se confronter à la réalité de l’exercice de leur fonction », a déclaré M. Diakité. Cependant, il demande aux bénéficiaires d’y aller avec rigueur car il y aura une certification à la fin et la rentabilisation dépendra du taux de réussite. Il leur demande aussi d’avoir un comportement qui soit à la hauteur de cette sélection. « Ils sont au nombre de 20 pour le moment. Peut-être qu’il y aura d’autres sessions, mais on a dû en sélectionner 20 sur plus de 80 demandes », a-t-il fait savoir.

Khady Thiam COLY

À voir aussi

Mouvement d’humeur du Saes

Les universités seront paralysées pendant la journée d’aujourd’hui. Pour cause, le Syndicat autonome des enseignants …

Adiouza s’investit dans l’éducation

Dans le cadre de son projet « no children behind », l’artiste a procédé à une remise …