téléchargement (4)

QUERELLES DE TENDANCE A KAOLACK Les partisans de Diene Farba recadrent Baba Ndiaye

 Apres la victoire du Oui l’heure est au bilan. En effet les partisans du ministre DieneFarba Sarr n’ont guère apprécié les agissements du président du conseil départemental de Kaolack, Baba Ndiaye, qui veut se hisser d’un manteau de l’homme de la situation, en contestant la décision du président Sall, qui aurait confié la direction des élections à Dienefarba.

A en croire Pape Simakha, coordonnateur Départemental de la Cojer de Kaolack, « Alors que la clameur de la victoire éclatante du courant du oui, n’a pas fini de s’estomper au Saloum, les agissements du président du Conseil Départemental de Kaolack, sont venus assombrir un triomphe électoral historique. Monsieur Baba Ndiaye  pour ne pas le nommer dans la continuité de sa chevauchée politique solitaire des locales de 2014, s’est tristement singularisé par des actes de rébellion vis-à-vis de la direction de l’Alliance Pour la République (APR). » Pour le jeune Apériste, Baba Ndiaye est coutumier des faits. « Son dernier fait d’arme, pour ne pas dire une forfaiture politique qui pourrait être la goutte d’eau qui a fait déborder le vase aura été ses vaines tentatives de contester le mandat du ministre Diène Farba Sarr au titre de  plénipotentiaire de la coalition Benno Bokk Yakaar (BBY) pour la commune et le département de Kaolack .Isolé dans son attitude fractionniste »a-t-il révélé. Il ajoute que « DieneFarba s’employait à mobiliser les troupes en octroyant un pactole de 21 millions au comité électoral départemental et en présidant 09 meetings en moins de 5 jours, Baba Ndiaye a brillé par son absence tout au long de la campagne électorale, est réapparu comme par enchantement le jour du passage du président de la république ! Qui trompe –t-on ? »

Le président Baba Ndiaye un gros transhumant

Les jeunes proches du ministre DieneFarba ont fouillé dans le passé du président Baba Ndiaye. Pour le coordinateur de la COJER Pape Simakha, « ce militant de la 25 éme heure qui en l’espace de 3 ans est passé du Parti Socialiste (PS) à l’Alliance Pour la République (APR) en passant par le Parti Démocratique Sénégalais (PDS) a du reste   écrit une épisode de plus à son saga d’éternel transhumant en dépit de sa jeune carrière politique » a-t-il décrit. M. Simakha accuse Baba Ndiaye d’avoir  orchestré putsch pour s’accaparer du fauteuil de président du Conseil Départemental (CD) de Kaolack . « Ni les rappels à l’ordre du mandataire départemental, le ministre Diène Farba Sarr, encore moins le coup de fil du président Macky Sall qu’il a de manière pour le moins cavalière refusé de prendre ne lui feront pas entendre raison. Dans sa soif inextinguible de pouvoir il est resté sourd muet à tous les appels pour ne pas remettre en cause les accords entre les plénipotentiaires de la coalition présidentielle pour en cas de victoire donner la commune à l’APR et le département à l’AFP. Au risque de fragiliser les relations entre notre parti et son plus fidèle allié pour des raisons de positionnement personnel l’ancien membre du bureau du Mouvement des Elèves et Etudiants Socialistes (MEES)  est arrivé à ses fins

Le conseil département devenu siège des coups sales

Si on se fie aux arguments de Pape Simakha, « l’institution est devenue  un bastion de ses anciens camarades socialiste, de ses parents venus du Djolof et de ses proches amis .Bref, une  citadelle où le népotisme et le favoritisme fonctionnent en plein régime au détriment des règles de bonne gestion et de transparence. A ce responsable fantoche, qui n’a pas à ce jour formellement démissionné du PS nous disons comme le sage « Sacc ndeunn  yoma na, waté foko tegge mo yaffe  », traduction libre, à beau mentir qui vient de loin !Trop c’est trop. »  Par ailleurs, il demande à Baba Ndiaye d’erreter de s’en prendre à DieneFarba « qui est son supérieur aussi bien dans le parti que dans ses responsabilités administratives de Président du Conseil de Surveillance (PCR) de l’Agence Nationale de la Construction des Bâtiments et Edifices Publics (ACBEP) .Si son ambition est réellement de servir le parti qu’il se mette dans les rangs en intégrant le bel élan unitaire initié par le plénipotentiaire communal et départemental et qu’il fasse du conseil départemental une maison de verre accessible à tous les filles et fils de Kaolack quel que soit leur appartenance politique , ethnie ou origine sociale » a-t-il conseillé.

Khalil Diémé

Voir aussi

Rama-Yade-300x193 (1)

FRANCE-AFRIQUE Rama Yade cherche à se faire sponsoriser par des palais africains

L’ex secrétaire d’état aux Droits de l’Homme sous Nicolas Sarkozy, Rama Yade, entame ce jeudi …