Accueil / POLITIQUE / QUESTIONS ORALES À  L’ASSEMBLEE NATIONALE- L’opposition perturbe la séance et sort par la petite porte

QUESTIONS ORALES À  L’ASSEMBLEE NATIONALE- L’opposition perturbe la séance et sort par la petite porte

 Ils sont moins de 6 députés,  issus des rangs de l’opposition, qui avaient entamé dans les premières minutes une bataille féroce contre le président de l’Assemblée nationale visant à bloquer le face-à-face entre le Gouvernement et les députés. Certes, des perturbations ont été notées, mais Aida Mbodji et Cie n’ont pas puis tenir tête à la majorité. Ils ont enregistré ainsi leur première défaite.

Encore une autre grosse défaite pour l’opposition sénégalaise qui rate ainsi sa rentrée politique de 2016. En effet, les députés Mamadou Diop Decroix, Aida Mbodji, Woré Sarr, Chérif Thiam, El Hadji Diouf et Thierno Bocoum, avaient pris une décision de boycotter la séance des « questions d’actualités » en arborant des brassards rouges. Le président de l’Assemblée nationale, ayant pris  toutes les mesures pour les éviter,  a servi la parole aux députés non boycotteurs. C’est ainsi que Aida Mbodji s’est emparée du micro pour dénoncer le dispatching  des prises de parole. « C’est quoi cette façon de faire ? », peste la présidente du Conseil départemental de Mbacké. Une question qui avait fait sortir Moustapha Niasse de ses gonds. « Madame, je suis désolé, il n’est pas prévu à ce stade d’intervention de cette séance que vous prenez la parole. Si je le fais, cela violerait le règlement intérieur », vocifère Mousatpha Niasse. Aida Mbodji, armée par Me El Hadji Diouf, insiste et dénonce les décisions de la majorité. Moustapha Niasse revient à la charge : « Madame, n’insistez pas, vous n’aurez pas la parole. Et si vous insistez, vous ne l’aurez plus. »

Ces cinq députés se mettent dans une position visant à perturber les débats avec des huées et des sifflements qui n’ont pas duré. Ces députés réfractaires ont quitté l’Assemblée nationale par « un sans bruit ». Les débats se sont poursuivis sans aucun incident majeur. En revanche, les députés de la majorité présidentielle se sont défoulés sur leurs camarades de l’opposition. C’est le cas du député Khady Diouf. « La fois dernière, j’avais dit que El Hadji Diouf est le dindon de la farce de tous les évènements. Regardez leurs grimaces. Sachez que vous ne pouvez pas rendre ingouvernable cette Assemblée nationale », tonne-t-elle. Son collègue Amadou Mbow a abondé presque dans le même sens. « Je voudrais que les Sénégalais sachent que ceux qui ternissent l’image de l’Assemblée nationale sont au nombre de 5 députés sur les 140 élus que compte l’hémicycle. Tout marche ici, ce sont ces gens-là qui ont des problèmes. Et vous avez fait le constat après leur départ, il y a la paix », clame-t-il.

Ibrahima Khalil DIEME

À voir aussi

Remue-ménage au port- Qui alimente les débats ?

Les rumeurs sur l’ancienne gestion du Port continuent toujours de courir. Malgré la nomination de …

Audition de Khalifa Sall Me Babou parle d’«absurdité»

« Khalifa Sall ne peut être auditionné que s’il est mis en liberté ».  C’est Me Abdoulaye Babou …