ACTUALITE

Qui a marre de Y en a Marre ?

  • Date : 16 septembre 2016

Le très symbolique Mouvement Y en  a Marre a joué un rôle déterminant dans la lutte démocratique au Sénégal ces années passées. Mais est-il en perte de vitesse ou en baisse de force d’attaque ?  L’usure du temps explique-t-elle les bourdes et les incohérences du Mouvement avec des sorties marginales de certains de ses membres et les bévues envers des personnalités publiques inintelligemment ciblées ?

Le Mouvement Y en a Marre ne semble plus être cette force citoyenne qui, avec une dynamique novatrice, exerçait des pressions pertinentes et concluantes sur l’autorité d’Etat,  au bénéfice de la démocratie et des patriotes.

Les révélations de Lamine Diack, avouant avoir financé le Mouvement, les bourdes commises éperdument par certains, les sorties spontanées d’autres et le silence de ses membres devant les grandes questions de l’heure, ressemblent  fort bien à un délassement qui ôte crescendo  les Y  en a marristes de l’espace de lutte citoyenne et d’influence.

On eût dit même que certains commencent à avoir marre de Y en a Marre en raison de ses contradictions et de son manque de cohérence interne.

Pourtant,  le Mouvement a toujours, auparavant, été aux premières loges de la lutte contre l’injustice, la forfaiture et l’arbitraire avec une stratégie si novatrice qu’il fut en Afrique,  et  même pour l’Occident, un exemple de mouvement citoyen libre, transparent et démocratique qui inspirait les jeunesses africaines à une prise de responsabilité. Ce n’est plus le cas.

Or, Y en a Marre fut une belle épopée surtout dans la lutte contre le monopole clanique et partisan du pouvoir sous Wade. Mais sous Macky, on n’entend pas le Mouvement et les sorties de ses membres sont souvent des bourdes. Ce serait dommage qu’il décline.

Domou rewmi

Les Plus Populaires
Les plus commenté
Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15