Accueil / Insolites / Pour qu’il meure heureux, sa femme lui fait croire que Donald Trump a été destitué

Pour qu’il meure heureux, sa femme lui fait croire que Donald Trump a été destitué

Michael Elliott est décédé à l’âge de 75 ans. Il détestait le président des Etats-Unis.

Un Américain de 75 ans est mort «paisiblement» chez lui en Oregon, dans l’ouest des Etats-Unis, rassuré par son ex-femme qui lui a fait croire que le président Donald Trump avait été destitué.

 

Michael Elliott est mort ce mois-ci après que Teresa Elliott, son ex-femme et meilleure amie, lui a annoncé la fausse nouvelle, selon son avis de décès publié dans le quotidien «The Oregonian». «Après avoir entendu ça, il a respiré une dernière fois, doucement, et sa vie terrestre s’est terminée», peut-on lire dans cette nécrologie au ton humoristique.

Teresa Elliott a confié à plusieurs médias américains que son ancien mari était horrifié par l’élection de Donald Trump et qu’elle lui a fait faussement croire qu’il avait été destitué afin qu’il meure heureux.

 

M. Elliott, né en Virginie (est) et qui a par la suite déménagé sur la Côte ouest, adorait les voitures Porsche et le golf, et avait fait partie d’une équipe de basketball semi-professionnelle dont les membres faisaient des tournées dans le pays habillés en femmes. Et est mort avec l’image de Donald Trump quittant La Maison Blanche prématurément.

  Leparisien.fr avec AFP

À voir aussi

A Dubaï, la police va utiliser une moto volante

La police dubaïote multiplie les innovations. Dubaï est décidément à l’avant-garde au niveau des moyens policiers. …

Ce marathonien finit sa course le sexe à l’air

Jozef Urban a bouclé ses 42,195 km sans se rendre compte que son pénis était sorti …