photo_5004_6848680

RABAT DU DELIBERE DE L’AFFAIRE ROCKY BALBOA Le juge veut consulter les statuts du CNG  

 Prévu pour hier, le délibéré de l’affaire opposant Rocky Balboa au Comité national de gestion de la lutte (CNG ), a été rabattu. Le juge des référés qui devait rendre sa décision veut y voir plus clair. C’est la raison pour laquelle il a réclamé la production des textes régissant le CNG. Ce qui fait que le délibéré a été rabattu pour être prononcé le 27 juin prochain. Amadou Koné plus connu sous le nom de Rocky Balboa avait saisi la justice suite à l’interdiction de son combat contre Bombardier. Pour le lutteur établi en Suisse, il n’y aucun motif valable pouvant justifier la décision de l’instance dirigeante de la lutte sénégalaise.

Le CNG juge que le combat ne peut pas se tenir car Rocky Balboa ne peut pas affronter un champion de l’arène sénégalaise étant donné que son parcours est méconnu. Son conseil, Me Khalilou Sèye avait rejeté cet argument en soutenant lors du procès que ‘’les textes du CNG ne prévoient nullement que cette instance puisse choisir un combat de lutte. Cela incombe aux promoteurs nantis de licence en cours de validité. Le CNG  est chargé uniquement d’organiser et de promouvoir les lutteurs’’, croit savoir l’avocat. Me Sèye avait expliqué au juge que son client dispose bel et bien d’une licence en bonne et due forme délivrée par le CNG depuis le 27 octobre 2014, tout comme le promoteur Aw. Par conséquent, la robe noire considère que le CNG n’a avancé ‘’aucune raison valable’’ et qu’il doit revenir sur sa décision. A défaut, il a réclamé le paiement d’une astreinte de 300. 000 F CFA par jour de retard.

Me El Hadji Diouf, avocat du CNG avait accusé Rocky Balboa de s’être autoproclamé lutteur alors qu’il est un videur de bar à Genève. Me Diouf avait brandi l’article 61 des textes régissant le CNG et qui dispose que ‘’toutes les décisions du CNG sont irrévocables’’.  En attendant la décision de la justice sénégalaise, il faut rappeler que l’affaire a fait l’objet d’une procédure au niveau du Tribunal arbitral du sport (TAS). Les avocats suisses de Rocky Balboa avaient souhaité un règlement du contentieux devant cette juridiction internationale mais sans succès.

Enquete

 

Voir aussi

10290272-16809477

Le rappeur Rohff accusé de violences conjugales

Alors qu’il attend d’être jugé pour « violences aggravées » sur un employé d’une boutique de la …