Accueil / POLITIQUE / «Rahma» sur la condamnation de Khalifa Sall « Il a payé pour sa témérité… »

«Rahma» sur la condamnation de Khalifa Sall « Il a payé pour sa témérité… »

Hôte du très célèbre et populeux quartier de Médina Mbaba, le responsable politique du parti présidentiel, Mohamed Ndiaye «Rahmaa mis à profit sa visite pour se pencher sur l’actualité nationale ponctuée par le verdict du procès de la caisse d’avance de la Mairie de Dakar. A  l’en croire : «Contrairement à ce que soutiennent des politiciens de mauvaise foi et dépourvus de la moindre once de dignité, le Président de la République son Excellence Macky Sall n’est ni de près ni de loin lié à cette affaire. Pour vous dire, Il n’y a rien de politique  puis que, c’est Khalifa Sall qui a reconnu avoir fauté  au même titre que ses prédécesseurs et, le coup de la loi est tombé sur lui. Il a détourné l’argent public et il doit payer pour sa témérité», a martelé «Rahma» qui, d’enfoncer le clou de la réprimande contre le Khalife de «Ndaakaru» : «Le Maire Khalifa Sall est un  pire ennemi de la société. Voilà un véritable faussaire qui vit aux crochets des pauvres citoyens de la République. Au lieu de les  servir, il a préféré les soutirer pour aller gouailler avec ses amis et proches. Les sénégalais ne sont pas dupes. Quoi de plus normal que de lui mettre en prison? N’est- ce pas le responsable du GIE Tabara impliqué dans cette affaire qui a soutenu, mordicus, n’avoir jamais remis quoi que ce soit  aux services du Maire  de Dakar? Qu’on ne politise pas le débat. Le Président Macky n’est pas juge. Nous avons une justice indépendante qui a tranché en prononçant sa sentence contre ce détourneur de l’argent du contribuable et, on doit l’accepter comme tel», a-t-il fait savoir.

Ndeye Thiam Correspondance particulière

À voir aussi

Désordre, empoignade, bouderie Récit d’une journée surréaliste à l’Hémicycle

Le vote du projet de loi sur le parrainage a transformé l’Assemblée nationale en cour …

Me Amadou Sall : «Macky brule le pays» 

Il était 13h quand Me Amadou Sall est arrivé devant le  commissariat de police de …